Publicité

Cheveux matures : comment en prendre soin après 50 ans ? Des experts répondent

Il est très commun de prendre soin de sa peau pour éviter le vieillissement cutané prématuré, en adoptant une routine enrichie en actifs anti-âge et notamment en limitant son épiderme à l’exposition au soleil. En revanche, ces réflexes sont bien moins répandus lorsqu’il s’agit de préserver sa chevelure. Pourtant comme la peau, elle est aussi vulnérable aux signes de l’âge. Pendant la période de la ménopause entre 45 et 55 ans, le déséquilibre hormonal provoque parfois une chute de cheveux. Ils peuvent également pousser plus lentement et s'affiner.

"Le cuir chevelu vieillit plus rapidement que la peau du corps, car nous appliquons des produits et utilisons de la chaleur sur les cheveux" informe Sofia Baig, trichologue au média Well and Good*. Ce n’est pas tout : la génétique, l’alimentation, l'exercice physique régulier ont tout autant leur rôle à jouer. Le stress oxydatif est lui aussi impliqué. Il résulte des dommages causés par les radicaux libres dus à la pollution, l’exposition au soleil ainsi que l’eau calcaire, qui ont un impact considérable sur le vieillissement cutané prématuré.

"En vieillissant, nos follicules pileux subissent un processus appelé miniaturisation, leur taille diminue avec le temps", poursuit l’experte. "Et lorsque cela se produit, vos cheveux ne sont pas aussi denses, vous les perdez au fur et à mesure… Ils peuvent devenir secs et sujets à la casse". Aussi, le cheveu devient blanc ou gris. Cela est dû à la perte naturelle et progressive de la capacité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite