Publicité

Vos cheveux peuvent refléter votre stress à cause de cette hormone

Une étude portant sur des milliers de femmes révèle qu’il est possible de détecter la quantité de stress qu'une personne subit en inspectant les mèches de cheveux, à la recherche du taux d’une hormone appelée cortisol.

Les scientifiques savent depuis longtemps qu'un stress chronique peut avoir des effets négatifs sur l'organisme, notamment le vieillissement prématuré, la mortalité précoce, les maladies chroniques comme l’hypertension artérielle, l’anxiété voire une mauvaise qualité de vie en général. De plus, le stress peut également affecter les cheveux, en modifiant leur pigmentation pour les rendre gris ou blancs, ou même provoquer leur chute. Voilà qu’une équipe de chercheurs dirigée par l'Université d'Islande et l'Institut national de santé publique du Mexique a découvert que les niveaux de stress se reflètent également dans la quantité d'une hormone précise stockée dans les cheveux : le cortisol. Jusqu'à présent, les experts utilisaient des échantillons de sang, d'urine ou encore de salive pour détecter cette hormone stéroïde produite par les glandes surrénales, dont l'excès a des conséquences néfastes pour l'organisme. L'équipe publiée dans la revue PLOS Global Public Health a toutefois conclu que sa mesure dans les cheveux peut être un bon moyen d'identifier le stress chronique. Pour ce faire, les chercheurs ont analysé des échantillons de cheveux de 881 femmes au Mexique et de 398 femmes en Islande.

C’est une zone précise du cheveu qui les a intéressés, à savoir une section de 3 centimètres de long à partir du cuir chevelu : les cheveux poussent de 1 cm par mois, donc cette zone représente les trois derniers mois. En...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Attention, les poux provoquent des lésions de grattage qui peuvent se transformer en infections du cuir chevelu"

A lire aussi