En Chine, les seniors sont les nouvelles vedettes des réseaux sociaux

·1 min de lecture

Leur regard décomplexé sur le vieillissement ou leurs connaissances sont plébiscités chaque jour par plusieurs millions d’internautes. Au point de faire de ces retraitées connectées de véritables influenceuses.  

Sur le réseau social Douyin (la version chinoise de TikTok), elles battent tous les records. En Chine, le groupe des « Mamies tendance » est devenu populaire après que ses vingt-trois membres se sont pris au jeu de réaliser des courtes vidéos pour dépeindre avec panache la vie des seniors. « En voyant des mamies comme nous à la mode et épanouies, nos (plus) jeunes fans n'ont plus peur de vieillir ! L’âge n’est qu’un chiffre », s'amuse l’une des membres, Sang Xiuzhu, 76 ans. Grâce à ces publications en ligne, la septuagénaire est suivie par plusieurs millions de curieux.  

Lire aussi >> Le blues des influenceuses

Beauté, mode et politique 

Si le groupe utilise sa communauté pour partager des valeurs positives en insistant sur le fait que les jeunes n’ont pas le monopole de la beauté, les sujets plus graves ne sont pas exclus. Dans une vidéo qui montre un homme lever la main sur sa compagne, l’une d'entre elles intervient par exemple pour dénoncer les violences familiales

De son côté, Ruan Yaqing est suivie par plus de six millions de personnes sur sa chaîne YouTube. Dans un rendez-vous quotidien intitulé « La vieille pékinoise à quelque chose à dire », cette retraitée de 58 ans raconte sans détour l'histoire et la culture de Pékin. Sa présentation, soignée et filmée au téléphone, est ensuite montée par un professionnel. Pour elle, s'afficher sur les réseaux sociaux est une petite revanche sur la jeunesse. « Souvent, les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles