On choisirait nos amis à l'odorat, selon une étude

"Je ne la sens pas, celle-là !" Si vous avez déjà prononcé cette phrase en parlant de quelqu’un que vous n'appréciez pas, sachez qu’elle cache peut-être une réalité biologique. C’est en tout cas ce qu’affirme une nouvelle étude publiée dans la revue Science Advances ce vendredi 24 juin. (source 1)

Ces chercheurs israéliens du Weizmann Institute of Science ont souhaité étudier l’influence de l’odeur corporelle sur l’amitié. Dans cette optique, ils ont recruté 20 duos qui ont déclaré avoir sympathisé dès leur première rencontre.

Après avoir recueilli des échantillons d'odeurs corporelles, les scientifiques les ont cartographié afin de mieux pouvoir les comparer. Ils se sont notamment servis d’un dispositif d’analyse composé d’un nez électronique et de "renifleurs humains".

Dans les deux cas, les résultats les ont amené à la même conclusion : les odeurs des amis se ressemblaient davantage que celles de duos formés aléatoirement.

Améliorer l'inclusion sociale

Les chercheurs ont également utilisé le nez électronique pour prédire si deux parfaits inconnus s’entendraient bien. Là encore, l'odorat a semblé impacter les interactions. Comme chez les animaux, l’alchimie entre humains serait donc une affaire... de chimie.

Ces découvertes ont des implications qui vont au-delà de la simple anecdote. En effet, les chercheurs...

Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles