Christmas Flow sur Netflix : victime d’harcèlement depuis la sortie de la série, Shirine Boutella réagit

Depuis son rôle dans la série de Noël « Christmas Flow » sur Netflix, Shirine Boutella fait face à une vague de haine et de cyberharcèlement. L’actrice a décidé de répondre à ces attaques.

Shirine Boutella est apparue pour la première fois au cinéma dans « Papicha » de Mounia Meddour, sorti en 2019. Depuis, l’actrice de 31 ans, est célèbre pour sa prestation aux côtés d'Omar Sy dans « Lupin ». Elle a également joué dans la série consacrée au rap français, « Validé » de Franck Gastambide. Son dernier rôle en date ? Celui de Lila, une jeune journaliste féministe et engagée, dans la comédie romantique de Noël, « Christmas Flow », sortie le 17 novembre dernier. La mini-série de trois épisodes dans laquelle elle donne la réplique au chanteur Tayc, a rencontré un franc succès sur Netflix. Pourtant, il semblerait que sa prestation ne plaise pas à tout le monde, en particulier à une partie du public algérien. Un pays dans lequel la comédienne franco-algérienne a passé toute son enfance. 

« Même des chaînes algériennes disent que je vais à l’encontre de notre société »

Lorsque le magazine « Télérama », l’interroge sur la manière dont le public a reçu « Christmas Flow » en Algérie, Shirine Boutella répond : « Assez mal, parce qu’il y avait des scènes de baisers. J’ai reçu un tsunami de messages haineux, d’insultes, de propos dégradants… C’était horrible. Un rappeur algérien dont j’ignorais l’existence a lancé un appel contre moi via les réseaux sociaux. Il a pris des captures d’écran de la série en disant que je ne représentais pas la société algérienne, et appelait les gens à...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Journée nationale contre le harcèlement scolaire : une application pour aider les victimes

 A lire aussi 

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles