Publicité

Cinéma, mode... : Lewis Hamilton dévoile ses plans de retraite

Lewis Hamilton - United States Grand Prix 2022 - Avalon
Lewis Hamilton - United States Grand Prix 2022 - Avalon


Lewis Hamilton va se concentrer sur "le cinéma et la mode" lorsqu'il prendra sa retraite de la course automobile.
La star de Formule 1 réfléchit déjà à son avenir loin de la piste alors qu'il se prépare à passer de Mercedes à Ferrari l'année prochaine et a révélé dans les colonnes du magazine GQ qu'il avait demandé conseil à certains des plus grands noms du sport qui se sont depuis retirés des compétitions.
"J'ai parlé à tant d'athlètes extraordinaires, de Boris Becker à Serena Williams, en passant par Michael Jordan. J'ai parlé aux grands athlètes que j'ai rencontrés au cours de ma carrière, qui ont pris leur retraite ou qui sont encore en compétition, et je leur ai parlé de la peur de l'avenir, du manque de préparation pour l'avenir.Beaucoup d'entre eux m'ont dit : "Je me suis arrêté trop tôt" ou "Je suis resté trop longtemps". 'Quand ça s'est terminé, je n'avais rien de prévu'. Mon monde s'est écroulé parce que toute ma vie a été consacrée à ce sport.' Certains d'entre eux ont dit : "Je n'avais rien prévu et c'était un peu un gâchis parce que j'étais vraiment perdue après. Il y avait un tel trou. Un tel vide. Et je n'avais aucune idée de la manière dont j'allais le combler. Et j'étais tellement pressée au départ d'essayer de le combler que je l'ai comblé avec la mauvaise chose...
Mais cela m'a fait réfléchir : D'accord, quand je m'arrêterai, comment éviter cela ? C'est ainsi que j'ai commencé à trouver d'autres choses qui me passionnaient".
L'athlète ajoute : "Je suis passé par cette phase où j'ai compris que je ne pourrais pas courir éternellement... Parce que quand j'arrêterai, je lâcherai le micro et je serai heureux".
Lewis a ensuite révélé qu'il avait de nombreuses passions qu'il souhaitait poursuivre, mais qu'il devait les restreindre. Il a donc décidé de se concentrer sur le cinéma et la mode, et souhaite créer une société de marques de luxe pour rivaliser avec LVMH, qui compte des noms tels que Tiffany Co, Christian Dior et Givenchy.
Il explique : "Le plus difficile, c'est que je veux tout faire. Je suis très ambitieux."