Publicité

Cinq ans après #MeToo, 1 homme sur 4 reconnaît avoir déjà insisté pour une relation sexuelle

La vague #MeToo a libéré la parole des femmes sur les violences sexuelles, mais quel impact a-t-elle eu sur le comportement des hommes ? Une enquête réalisée par « Simone Media » s’est penchée sur la question.

Créé en 2006 par la militante afro-américaine Tarana Burke, le mouvement #MeToo a pris une ampleur sans précédent sur les réseaux sociaux en octobre 2017, dans le sillage de l’affaire Harvey Weinstein. Cinq ans après, « Simone Media » et l’association « En Avant Toute(s) » se sont intéressés aux comportements et aux mentalités des hommes, avec un sondage réalisé auprès de 1 115 individus âgés de plus de 18 ans. Une manière de répondre au fameux hashtag #NotAllMen.

« Après avoir réalisé plusieurs enquêtes mettant en lumière les réalités vécues par les femmes vis-à-vis des violences sexistes et sexuelles, j’ai souhaité permettre aux hommes de prendre la parole sur ces questions, beaucoup m’ayant déjà exprimé leur sentiment d’être "tous rangés dans le même sac"», explique Chloé Thibaud, journaliste et autrice de « La Pause Simone » dans un communiqué. « L’interrogation qui a sous-tendu ma démarche était : sommes-nous vraiment les seules à voir le problème ? », ajoute-t-elle. Et les résultats, dévoilés ce jeudi 2 mars 2023, font froid dans le dos.

Lire aussi >> « Je ne laisse plus rien passer » : cinq ans après, ce que #MeToo a changé pour elles

Une prise de conscience, mais des violences qui persistent

D’après cette étude, moins d’un homme sur deux (45,3%) considère que le mouvement #MeToo a eu un impact sur sa façon de se comporter dans ses relations affectives et sexuelles....

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi