Publicité

Le clitoris masculin existe-t-il vraiment ?

Une zone aussi érogène que le clitoris existerait chez l’homme, d’après un article britannique. Peut-on vraiment parler de « clitoris masculin » ? Quel est cet endroit bien connu de l’anatomie masculine qui décuple le plaisir s’il est bien stimulé ?

Les hommes auraient aussi un clitoris, et ça n’a rien à voir avec la prostate. En fait, c’est ce qu’affirme le média britannique « Metro », qui s’intéresse à cette zone érogène du sexe masculin que l’on a tendance à oublier. Et si l’on se préoccupait un peu plus de cette petite zone de plaisir, comme on s’occupe du clitoris ?

Lire aussi >> Stimulation du clitoris : comment bien se servir de ses dix doigts ?

Un clitoris ? Pas vraiment

D’après « Metro », le frein pourrait s’apparenter au clitoris (avec moins de terminaisons nerveuses, tout de même). Façon de parler, car cette fine membrane qui relie le prépuce à la base du gland n’est pas aussi érogène que l’organe qui entoure la vulve, et dont le nerf dorsal compte près de 10000 terminaisons nerveuses. Dans un article pour « le Journal des Femmes », le Dr. Hupertan, urologue, précisait que cette zone n’est pas considérée comme érogène à proprement parler, mais qu’elle reste sensible au toucher. « Les récepteurs du plaisir sexuel ne se situent pas dans ce repli cutané mais dans le gland. » Le plaisir sexuel est ainsi identique avec ou sans frein.

Toutefois, cette petite portion de peau reste la partie la plus sensible du pénis, parce qu’il possède le même type de récepteurs de plaisir que ceux trouvés dans le clitoris – un orgasme lié à une stimulation du frein est souvent aussi décrit comme étant aussi intense qu’un orgasme...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

VIDÉO - Façon Sexe - Laura Berlingo (Une sexualité à soi) : Tenir compte des normes et des injonctions pour mieux redéfinir sa sexualité

A lire aussi