Publicité

Coiffure : cette coupe de cheveux qui fait rajeunir quoi qu'il arrive

Éviction des cheveux longs

L'éviction des cheveux longs, notamment s'ils ont tendance à paraître filasses ou si les traits du visage ont besoin d'un coup de pouce, est une règle de base. Lorsqu'on évoque cette coupe, il s'agit d'une longueur située entre le menton et les épaules, conférant une élégance intemporelle.

La coupe carrée

L'aspect crucial de la coupe carrée réside dans sa polyvalence. Si la coloration est impeccable, optez pour un lissage soigné qui mettra en valeur la précision de la coupe. En revanche, en cas d'imperfections au niveau des racines ou pour un look plus décontracté, laissez la texture des cheveux s'exprimer avec un carré flou. Cette flexibilité permet à la coupe carrée de s'adapter à diverses situations, du formel au décontracté, tout en conservant son effet rajeunissant.

Encadre le visage de manière flatteuse

Outre son potentiel esthétique, la coupe carrée offre un avantage supplémentaire : elle encadre le visage de manière flatteuse. Les lignes épurées de cette coupe contribuent à atténuer les signes de vieillissement en créant un cadre net et équilibré autour du visage. Cela a l'effet visuel de rajeunir les traits, donnant une apparence fraîche et dynamique.

Importance de la forme du visage

Il est essentiel de souligner que le choix de la coupe carrée doit être guidé par des considérations individuelles telles que la forme du visage, la texture des cheveux et le style de vie. Une consultation avec un (...)

Lire la suite sur Closer

Disparition d'Amandine Estrabaud : "Délirant", ces deux mots qui ont mené à un nouveau procès de son meurtrier présumé
Kate Middleton hospitalisée : "Même dans les derniers instants", pourquoi autant de suspicion autour de la version officielle ?
Couples : ces tests incontournables à faire avec votre crush pour connaître l'avenir de votre relation
"C’est très très blanc" : Hugo Manos balance un détail très intime sur le corps de Laurent Ruquier
“Le genre de trucs qui arrive aux petites filles” : ce souvenir glaçant qui a mené Marina Foïs chez le psychanalyste