Publicité

Colocation : ces mamans solos qui choisissent de vivre ensemble et réinventent leur quotidien

En France, une famille sur quatre (une sur trois en région parisienne) est monoparentale et 82 % des parents des familles monoparentales sont des femmes.* Se retrouver parent solo implique de se confronter aux difficultés de se loger avec un seul salaire. Une situation d'autant plus compliquée dans les grandes villes où le marché immobilier reste tendu. Pour apporter une réponse innovante à ce problème, la start-up Commune a initié un nouveau concept de vie en commun pour familles monoparentales en ouvrant sa première résidence en décembre 2023 pouvant accueillir quatorze familles. Un lieu bâti sur le même modèle qui ouvrira d'ici au printemps, à Roubaix (Nord), d’une capacité de 28 parents avec enfants. "Pour se loger, les parents solos se retrouvent en concurrence avec des couples ou des familles plus classiques, explique Tara Heuzé-Sarmini, cofondatrice de Commune. Les propriétaires privilégient des locataires avec deux revenus plutôt qu’un d’où la galère pour se loger."

*Source INSEE

C’est exactement ce que Louise*, maman d'une petite fille de 3 ans, a vécu. Séparée en bons termes, la trentenaire reste dans un premier temps dans son ancien logement pendant les déplacements professionnels de son ex-conjoint, puis elle s'installe temporairement chez des amis le temps de chercher un logement. Pendant cette période, elle rêve de retrouver un lieu à soi. "La séparation est déjà une situation qui fragilise, raconte-t-elle. Je n’aspirais qu’à renouer avec un cadre de vie sécurisant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite