Coloration végétale : la méthode naturelle pour teindre ses cheveux sans les abîmer

·1 min de lecture

Fâchée contre les colos qui ont transformé votre chevelure en botte de paille ? La coloration végétale pourrait bien adoucir votre rancœur… Le point avec Christophe-Nicolas Biot, expert de la coloration végétale depuis près de quinze ans. 

La coloration végétale, qu’est-ce que c’est ? 

« Les colorations végétales sont des colorations 100% naturelles, faites à base de plantes tinctoriales, explique Christophe-Nicolas Biot. Sans oxydants ni ammoniaque, elles permettent de colorer les cheveux de façon très naturelle. » Parmi les végétaux phares : le henné bien sûr, mais aussi des plantes et des écorces aux pouvoirs colorants moins connus comme la cannelle, le safran ou encore le gingembre. Broyés en poudre fine, puis mélangés à de l’eau chaude pour former une « pâte » colorante, ces ingrédients pigmentent le cheveu sans pénétrer (et donc abîmer) la fibre capillaire.

Les avantages de la coloration végétale

- La coloration végétale ne dénature pas la structure capillaire. « La grande différence d’avec une coloration conventionnelle, c’est que la coloration végétale se contente de déposer le pigment sur les écailles. Il enrobe le cheveu mais ne pénètre pas dans la fibre capillaire », précise l’expert. Dépourvue de substances toxiques, elle agresse ainsi beaucoup moins le cheveu.  

- La coloration végétale fait de plus beaux cheveux. « Il y a une dimension « soin ». La coloration végétale entoure la fibre capillaire d'une gaine protectrice. Résultat, la chevelure gagne en force et en matière », assure Christophe-Nicolas Biot.

- La coloration végétale respecte la couleur naturelle des cheveux. A la manière d’une coloration ton sur ton, il n’y a pas...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles