Publicité

Compostage : 100 éléments que vous pouvez (et devriez) composter pour l'améliorer

Depuis le 1er janvier 2024, le tri des biodéchets est devenu obligatoire en France. Cela vise à réduire la quantité de déchets dits « organiques » dans nos poubelles, afin de pouvoir les recycler, une alternative bien meilleure pour l’environnement. Le compostage permet de réduire jusqu’à 50 % notre volume de déchets ménagers, et d’obtenir, par la même occasion, un engrais ultra-puissant. En effet, le compost, appelé « l’or noir des jardiniers » augmente la fertilité du sol, l’enrichit en nutriments, stabilise son pH, prévient l’apparition de maladies, détruit les toxines et améliore la structure de la terre. Gratuit et écologique, pourquoi s’en priver ?

Qu’est-il possible de composter ?

Les principes de base du compostage sont simples : pratiquement tout ce qui a été vivant, ou a été fabriqué à partir d’un être vivant, peut être mis au compost. Tant qu'un objet contient des composants naturels, il se décomposera et redonnera ses nutriments à la terre. Cependant, certaines choses, comme du poisson, de la viande ou de la graisse en excès doivent être évités. Bien que compostables, ils ont tendance à dégager une forte odeur, qui risque de vous déranger ainsi que votre voisinage ainsi que de rameuter bon nombre d’animaux peu désirables !

Dawn Gifford, un expert du compost aux Etats-Unis, Lire la suite sur Mon Jardin & ma maison