Publicité

Ce concept islandais célèbre la joie d'être célibataire (et on l'adopte illico)

Ce concept islandais célèbre la joie d'être célibataire (et on l'adopte illico) - Adobe Stock
Ce concept islandais célèbre la joie d'être célibataire (et on l'adopte illico) - Adobe Stock

Le "Eingleði", qu'est-ce que c'est ? Un concept islandais qui nous incite à prendre le célibat du bon pied et à en profiter au max. On vous explique tout.

Si votre célibat vous pèse, le concept de "Eingleði" pourrait bien vous intéresser. Derrière cet intitulé, un phénomène tout droit venu d'Islande et qui incite à embrasser... "la joie d'être célibataire". Comme une manière de concilier santé mentale, rapport à l'autre et à soi et remise en question du couple tradi, en ce début d'année 2023.

Littéralement, "Eingleði" peut se traduire par "la joie d'être un". A travers cette expression, on retrouve une invitation à profiter pleinement de sa tranquillité, de sa liberté et des possibilités que cette situation vous offre dans la vie. Une façon de réinterroger frontalement notre amour de soi, mais également notre relation au temps qui passe.

Comme l'énonce auprès de Stylist David Simonarson, le co-créateur de l'appli de rencontres Smitten, l'Islande met volontiers à l'honneur l'image d'une "solitude satisfaite" qui ne serait pas perçue négativement. Décomplexant et inspirant.

Profiter de sa liberté

En somme, le "Eingleði" propose une autre façon de voir les choses, et notamment, la solitude. En cela, cette "joie d'être une célibataire" est un remède à un phénomène nocif, le "single shaming" : la manière dont les célibataires, et plus encore les femmes, sont stigmatisées dans une société obsédée par le couple.

"Être célibataire vous donne la liberté de faire ce que vous voulez, que ce soit assis chez soi avec un bon livre ou sortir et socialiser avec les autres", développe encore David...

Lire la suite


À lire aussi

Champis, pénis gelé, virginité... 5 révélations du prince Harry pas piquées des hannetons
Voici le premier applicateur de rouge à lèvres conçu pour les personnes à mobilité réduite
Racisme, homophobie, sexisme, harcèlement sexuel : Noël Le Graët ou le bingo du pire