Publicité

Le concours Lépine récompense un système de freinage pour fauteuils roulants

Cette invention pourrait bien révolutionner le quotidien des personnes à mobilité réduite. Dimanche 7 mai, le concours Lépine a récompensé le système « Dreeft ». Ce dispositif de freinage pour fauteuils roulants permet aux utilisateurs de ne plus se brûler les mains en freinant. Cet accessoire a été développé par la société lilloise Eppur.

Le prix le plus prestigieux a été décerné par le jury à Colin Gallois et Lancelot Durand. De quoi s’agit-il ? Cette paire de roues est équipée d’un système de freinage qui s’adapte sur de nombreux modèles de fauteuil roulant. Selon les inventeurs, ce dispositif aide l’utilisateur à ralentir sans causer de frottement et avec « cinq fois moins d’efforts que sur les roues traditionnelles ». Sur le site internet, Eppur liste les avantages de son « Dreeft ». L’entreprise assure que la main courante reste immobile pendant le freinage. « Les frottements et les brûlures sont tout simplement supprimés ». Autre atout : « Le système démultiplie les efforts du freinage. Les roues Dreeft réduisent de 80 % les efforts nécessaires sur la main courante pour un freinage équivalant à une roue traditionnelle ».

Ce système est efficace peu importe les conditions météorologiques : « Le système de freinage est situé dans un moyeu étanche. Le grip adhérent des mains courantes permet un contrôle efficace du fauteuil, même sans préhension, même avec les mains mouillées ». Sur le site internet de l’entreprise, la paire de roues Dreeft, axes, adaptateurs de fixation est vendue...

Lire la suite