Publicité

Congé de naissance : quand sera-t-il mis en place ?

Dans un contexte de baisse de la natalité (-6,6 % sur l’année 2023 et une chute de près de 20% depuis 2010), le président de la République Emmanuel Macron s’est exprimé sur le sujet lors de sa conférence de presse télévisée du mardi 16 janvier 2024. Le chef de l’État est notamment revenu sur la transformation du congé parental vers un congé de naissance. Mais quelles seront les différences et à quelle date ce congé entrera-t-il en vigueur ?

Plus court, mais “mieux rémunéré”, le congé de naissance a pour vocation de remplacer le congé parental, sans qu’une date ne soit communiquée, pour le moment, sur la suppression de ce dernier. Le congé parental, dont la durée peut aller jusqu'à 3 ans, propose une indemnité mensuelle de 429 euros, soit “en dessous du Revenu de solidarité active (RSA)”, et est pris par moins de 3% des hommes, explique-t-on à l’Élysée, lors d’un point presse téléphonique qui s'est déroulé ce lundi 22 janvier.

La durée de ce congé de naissance est fixée à six mois. “L’idée est de permettre aux pères comme aux mères de pouvoir le prendre et de s’assurer, notamment pour les classes moyennes, que cela ne conduise pas à des baisses de salaire trop importantes”, précise l’Élysée. De plus, cette durée permettrait de favoriser le retour sur le marché du travail, notamment pour les femmes.

Mais pour quel montant ? Ce point est encore soumis à des discussions, mais l’objectif est de “sortir des prestations sociales à montant fixe et d’aller vers un système d’indemnité journalière”. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite