Connaissez-vous l'orthopédagogie ?

·1 min de lecture

Cette méthode d'apprentissage développée au canada prend de l'ampleur en France. Clothilde Ducray, spécialiste française de cette pédagogie, nous en dit plus.

ELLE. De quoi parle-t-on lorsque l'on évoque l'orthopédagogie ?

Clothilde Duvray. Il s'agit d'une forme de pédagogie née au Canada dans les années 1960, qui s'appuie notamment sur les neurosciences et vise à remédier aux difficultés et aux différents troubles de l'apprentissage. Avec l'orthopédagogue, « l'apprenant » (écolier, collégien, lycéen, étudiant, ou même adulte) décrypte les rouages de son apprentissage et prend conscience de son propre fonctionnement. Par ailleurs, dans ce processus, nous impliquons toujours les parents, avec lesquels l'échange et les comptes rendus sont réguliers. Ainsi, ils peuvent mettre en application les recommandations que nous faisons et mieux cerner le fonctionnement de leur enfant. Ce qui leur permet de comprendre, par exemple, que, s'il apprend mieux debout et en bougeant plutôt que dans une position statique à son bureau, il faut le laisser faire.                

ELLE. À quels profils s'adresse cette pédagogie ? 

C.D. À un élève qui croit connaître ses leçons mais qui oublie tout le lendemain, qui passe un temps infini à apprendre pour au final avoir une note décevante, se sent stressé face aux contrôles et perd tous ses moyens, montre une capacité de concentration très fragile, ne suit jamais les consignes, présente un manque de méthodologie et d'organisation… Ce sont ces signes indicateurs qui poussent les parents à venir me voir. En tant que généraliste des apprentissages, je reçois...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles