Publicité

Constipation chez les personnes âgées : que faire et quand s’inquiéter ?

Si la constipation est un problème de santé fréquent chez l’adulte, sa prévalence augmente avec l’âge. Elle varie entre 23 à 55% dans la population âgée et atteint près de 80% des sujets qui vivent en institution (unités de soins de longue durée ou EHPAD). Chez les patients âgés, les problèmes de transit ont un vrai retentissement social. "Certains patients me confient qu’ils préfèrent rester chez eux plutôt que d’aller faire leurs courses, au cas où l’envie viendrait ", atteste le Pr Véronique Vitton, gastro-entérologue et hépatologue à l’APHM, hôpital Nord de Marseille.

La constipation se définit par une fréquence des selles inférieure à trois par semaine et/ou par des difficultés d’exonération. On distingue deux types de constipation :

On parle de constipation lorsque les selles sont peu fréquentes (moins de trois par semaine) ou qu’elles sont difficiles à évacuer avec parfois une sensation d’exonération incomplète. "Certains patients vont faire des efforts de poussée anormaux voire être contraints d’avoir recours à des manœuvres digitales – c’est-à-dire de s’aider d’un doigt dans le vagin ou le rectum – pour faciliter l’évacuation des selles", précise le Pr Véronique Vitton.

La constipation peut s’accompagner d’un inconfort au niveau du ventre et/ou de ballonnements abdominaux et a tendance à s’aggraver un peu avec l’âge. "Au cours du vieillissement, l’appareil digestif présente des altérations structurelles et fonctionnelles qui ont un possible impact sur les fonctions motrices (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite