Publicité

Constipation de transit et constipation d'évacuation : quelles différences ?

Etre constipé(e), qu'est-ce que ça veut dire au juste ? "La constipation se définit par une diminution de la fréquence des selles associée à une difficulté pour les évacuer", note l'Assurance maladie. Le gastro-entérologue et hépatologue William Berrebi, auteur du livre Mission ventre plat, ajoute : "c'est aller à la selle moins de 3 fois par semaine et avoir des selles dures, sèches ou effectivement, difficiles à évacuer". Mais la constipation peut avoir de multiples explications, et il en existe deux grands "types" : la constipation dite "de transit", et la constipation d'évacuation, aussi appelée "terminale". Le médecin revient sur les différences entre les deux.

"On parle de constipation de transit lors qu'il y a une stagnation globale des selles dans le côlon. Si l'on fait une radio du ventre d'une personne qui en souffre, on verra des selles tout au long de l'organe, soit entre 80 cm et 1 mètre. Elle s'explique par un défaut de progression des selles dans le côlon", commence William Berrebi. La digestion par l'intestin est donc ralentie sur tout le processus de progression des selles vers l'évacuation.

La constipation de transit est le plus souvent "fonctionnelle", c'est-à-dire qu'elle n'a pas de cause pathologique. La personne peut manquer de fibres, ne pas suffisamment s'hydrater ou faire d'activité physique. "Cela peut aussi être lié au fait de trop se retenir. C'est un mécanisme assez classique : on a peur d'y aller sur le lieu de travail par exemple, et cela dérègle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite