Publicité

La Corée du Sud reconnaît pour la première fois les droits d’un couple homosexuel

La Haute Cour de Séoul a reconnu pour la première fois dans l’histoire du pays, les droits d’un couple homosexuel mardi 21 février. La décision doit maintenant être examinée par la Cour suprême.

Pour la première fois, un tribunal sud-coréen a reconnu, mardi 21 février, les droits d'un couple de même sexe dans une décision historique, saluée par les militants comme une victoire importante pour les droits des personnes LGBT+.

L'affaire, qui va maintenant être portée devant la Cour suprême, a été initiée par So Seong-wook et Kim Yong-min, deux hommes qui s'étaient mariés en 2019 lors d'une cérémonie n'ayant cependant aucune validité juridique au regard de la loi sud-coréenne, qui ne reconnaît pas les mariages de personnes de même sexe.

En 2021, M. So avait attaqué en justice le service public d'assurance santé du pays, National Health Insurance Service (NHIS), après l'arrêt des prestations dont bénéficiait son partenaire, enregistré comme personne à charge, le NHIS ayant découvert que M. So et Kim formaient un couple de même sexe.

Un tribunal d'une juridiction inférieure avait donné raison au NHIS en 2022 mais, dans un revirement majeur, la Haute Cour de Séoul a annulé cette décision mardi 21 février, ordonnant au service d'assurance santé de rétablir les prestations de M. Kim.

Une victoire pour la communauté LGBTQ

« Nous sommes heureux. Ce n'est pas seulement notre victoire, [c'est] aussi une victoire pour de nombreux couples de même sexe et de familles LGBTQ en Corée », a déclaré le couple à l'issue du jugement, selon leur avocate Park Han-hee.

Le tribunal a considéré que le NHIS n'avait pas fourni « de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi