Publicité

Comment le corbeau est devenu un oiseau de malheur ?

En Grèce antique, cet oiseau est un attribut divin. Dans ses écrits, le géographe et historien Strabon raconte comment deux corbeaux auraient déterminé l’emplacement de l’omphalos (le centre du monde) à Delphes... C'est là que se dresse le temple d’Apollon. La légende explique aussi que le dieu, épris de la princesse Coronis, aurait confié à un corbeau blanc le soin de la veiller en son absence. Mais celui-ci ne l'ayant pas empêchée de se laisser séduire par un mortel, Apollon le punit en modifiant la couleur de son plumage qui passe alors du blanc... au noir !

Dans la mythologie nordique, les oiseaux Hugin ("la pensée") et Munin ("la mémoire") sont les messagers d'Odin, qui les envoie chaque matin survoler le monde en quête d'informations... Grâce à eux, le "dieu aux corbeaux" est au courant de tout ! En même temps, l'oiseau noir est un charognard qui se nourrit de cadavres. Comme Odin, dieu de la guerre et de la mort, il est ambivalent. Sur le champ de bataille, les Vikings le craignent autant qu'ils le respectent... Figurant sur les étendards, l’image du corbeau aux ailes déployées augmente les chances de gagner la victoire.

Au Moyen Age, alors que le christianisme se développe au détriment des cultes païens, le corbeau est plus déconsidéré que jamais. L'Église impose l'image de l'oiseau maudit... Dans la Bible, l'histoire de l'arche de Noé raconte comment le corbeau n'assume pas la mission qui lui est confiée : envoyé pour vérifier si les eaux du déluge se sont retirées, il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite