Publicité

Corinne Masiero, son "problème de riche" après avoir connu la rue

French actress Corinne Masiero poses during a photo session in Paris, on November 17, 2021. (Photo by JOEL SAGET / AFP) (Photo by JOEL SAGET/AFP via Getty Images)
Corinne Masiero a toujours été très honnête sur son passé de sans-abris. (Photo by JOEL SAGET/AFP via Getty Images)

Ce vendredi 12 août 2022, Corinne Masiero retrouve le public de France 2 avec la diffusion de la saison 3 de la série à succès "Capitaine Marleau". Grâce à ce rôle, la comédienne a connu la gloire, mais cette dernière s'accompagne d'un petit "problème de riche" qui la gène lorsqu'elle se promène dans la rue.

En quelques années, Corinne Masiero est devenu l'un des visages les plus étonnants du petit écran. Actrice talentueuse et encensée par le public comme par ses pairs, elle est également une femme engagée, qui n'hésite pas à donner de sa personne pour les causes qui lui tiennent à coeur. Comme par exemple lorsqu'elle a décidé de se déshabiller sur la scène des César, en 2021, pour dénoncer la situation des intermittents pendant la crise du Covid-19. Mais sa nouvelle renommée s'accompagne de petits moments de gêne pour celle qui a longtemps vécu dans la rue. Notamment quand des téléspectateurs viennent à sa rencontre.

Vidéo. Corinne Masiero évoque son passage aux César : pourquoi elle est “retournée voir le psy”

Elle a du mal à échanger avec ses fans dans la rue

Dans une interview accordée à Télé Star en 2018, Corinne Masiero confiait avoir du mal à se prêter au jeu des selfies en dehors d'un cadre professionnel. "C'est un gros problème chez moi. Je comprends bien que, quand on voit un acteur qu'on aime, on a envie de le lui dire. Tant que ça reste dans le cadre de festivals ou de projections, c'est toujours avec grand plaisir, mais quand vous traversez une période personnelle pas rigolote, c'est plus compliqué." Le tout avant de conclure : "Mais bon, ce sont des problèmes de riches !"

Car à aucun moment, elle ne regrette sa nouvelle célébrité : la comédienne adore son travail, et particulièrement le personnage de Capitaine Marleau. "Ce personnage, j'adore le jouer, j'adore les gens avec lesquels je travaille." Mais elle ne tient pas pour autant à devenir la voix d'un mouvement : "Je ne suis l'égérie de personne. Ma parole, c'est la mienne, elle n'engage que moi."

Une nouvelle vie après avoir été sans-abris

Si Corinne Masiero a eu du mal avec son statut de célébrité, c'est notamment parce que son ancienne vie n'avait rien à voir avec le luxe et les paillettes. L'actrice ne l'a jamais caché : elle s'est retrouvée à la rue et a été sans domicile fixe pendant longtemps. "On peut tous se retrouver dans cette situation, surtout de la manière dont les choses tournent aujourd'hui. Moi, ça m'est arrivé, je me suis retrouvée à la rue il y a très, très longtemps", avait-elle confié dans les colonnes de Ciné Télé Revue. "Un deuil, une maladie, une séparation peut faire basculer quelqu'un. C'est ça qui fait peur. C'est pour ça qu'on a tendance à passer son chemin quand on croise sur le trottoir un type dans une misère noire."

Au Parisien, à l'occasion à la sortie du film "Invisibles", elle avait évoqué les conditions dans lesquelles elle vivait à cette époque : "Je faisais des tapins à la sauvette quand j'avais besoin d'argent ou juste pour dormir chez quelqu'un. Sinon, je dormais dans un recoin de vitrine, un parc, un garage, un squat… ou dans un bureau que je nettoyais la journée." C'est finalement le spectacle vivant qui a redonné "du sens à (sa) vie" et qui l'a sauvée, pour lui permettre de devenir la femme puissante qu'elle est aujourd'hui.

A lire aussi

>> Corinne Masiero sans tabou sur ses trois avortements

>> Corinne Masiero victime de "prolophobie" à l'école, elle raconte

>> Corinne Masiero : ses révélations sur sa vie dans la rue