Publicité

Couple : s’aimer et faire chambre à part

Le lit conjugal, en France, c'est sacré… Pourtant, le « divorce du sommeil » serait l'une des clés d'un mariage réussi !

Ne plus dormir ensemble ? Jamais ! Ce serait fini entre nous », s'insurge Philippe, 62 ans. En France, le lit conjugal « reste la preuve sociale et visible de la bonne santé du couple, et choisir de dormir chacun de son côté évoque aussitôt dans les mentalités le désamour », confirme le sociologue Jean-Claude Kaufmann, qui, dans Un lit pour deux (JC Lattès), est revenu sur cette habitude bien ancrée depuis le Moyen Age.

À découvrir également : Netflix, porno, désintérêt sexuel : pourquoi les Français font-ils de moins en moins l'amour ?

« Un diktat d'origine religieuse, rappelle-t-il. Partager la même couche entre époux facilitait le devoir de procréation. » Aujourd'hui, selon l'Ifop, 10 % des couples en France, dont 25 % de plus de 65 ans, avouent faire chambre à part et 6 % confessent le souhaiter*. La tradition semble donc perdre peu à peu du terrain face à une culture privilégiant surtout le respect de l'autre et plus d'individualité. La preuve avec nos témoins…

* Sondage Ifop 2021 pour tousaulit.com.

« Sauf le samedi et chez les amis ! »

- Anet, 43 ans, en couple avec Cédric, 43 ans

« Tout le monde le sait, il faut se séparer de temps en temps pour ressentir le manque de l'autre ! C'est quand on a ouvert notre restaurant que l'on a pris conscience qu'il nous fallait trouver un mode de fonctionnement différent pour que notre couple continue à fonctionner. On s'aimait, on avait fondé une belle...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi