EN IMAGES - Couples mythiques : Clotilde Courau et Emmanuel-Philibert de Savoie, les contraires s’attirent

·9 min de lecture
(Photo by Dominique Charriau/WireImage via Getty Images)
(Photo by Dominique Charriau/WireImage via Getty Images)

Lorsqu’ils se rencontrent, Clotilde Courau et Emmanuel-Philibert de Savoie sont aux antipodes l’un de l’autre. La première est une artiste "gauchiste anarcho-communiste". Le second est l’héritier de la couronne d’Italie. Si tout semble les opposer, une idylle en laquelle la comédienne n’aurait jamais cru voit le jour. Près de 18 ans après leur mariage à Rome, les parents de Vittoria et Luisa sont toujours aussi complices malgré la distance qui les sépare. Pour le 52e anniversaire de l’actrice ce samedi 3 avril, retour sur leur histoire d’amour.

Albert II, l’entremetteur

Clotilde Courau et Emmanuel-Philibert de Savoie se rencontrent par l’intermédiaire d’Albert II de Monaco, lors de la première édition du Pentathlon pro célébrités organisée sur le Rocher en avril 2001. L’héritier de la couronne d’Italie, alors âgé de 29 ans, est un fervent admirateur de l’actrice de 32 ans, connue pour L’appât et Fred. La comédienne se montre distante envers le prince d’Italie, alors conseiller dans une banque de Genève, qui représente tout ce qu’elle exècre : la richesse et le prestige hérité du nom. Il lui propose de la revoir. Elle préfère rire de cette invitation. Mais le descendant de la Maison royale de Savoie ne se décourage pas, lui fait la cour et elle ne résiste pas à son charme.

(Photo by Pool BENAINOUS/SCORCELLETTI/Gamma-Rapho via Getty Images)
(Photo by Pool BENAINOUS/SCORCELLETTI/Gamma-Rapho via Getty Images)

"Le risque d’aller jusqu’au bout"

Les préjugés de Clotilde Courau laissent rapidement place à une passion avec Emmanuel-Philibert de Savoie. Si les amis du couple les encouragent à franchir le cap du mariage, la famille du prince se montre réticente. "C'est quelqu'un qui a décidé d'une femme. On lui a dit et redit et redit que ce n'était pas la bonne personne et lui a été jusqu'au bout de son désir et il a fait de moi une princesse", confie la comédienne au micro d’Europe 1 en 2014. L’actrice a elle aussi "pris le risque d’aller jusqu’au bout, d’aller dans un monde qui n’est absolument pas le [sien], d’être respectueuse par rapport à certaines choses et d’assumer ces responsabilités".

"J’ai du mal à croire ce qui m’arrive"

En septembre 2003, lors de l’annonce de leur mariage, la comédienne qui se définit comme "une gauchiste anarcho-communiste" affirme qu’elle n’aurait jamais imaginé vivre "une quelconque relation avec un prince". L’actrice, passée par plusieurs histoires sans lendemain et une idylle tumultueuse avec Guillaume Depardieu, assure qu’elle n’a "jamais aimé les hommes riches et puissants". 

VIDÉO : Clotilde Courau : retour sur son histoire d'amour avec Guillaume Depardieu :

"Aujourd’hui, j’ai du mal à croire ce qui m’arrive, explique-t-elle. Je suis à la fois heureuse et effrayée On se respecte beaucoup et je suis sûre de ses sentiments, car, sinon, vu le caractère que j’ai, il m’aurait dit 'basta' ! Emmanuel m’aide beaucoup à adoucir mon caractère, à avoir davantage confiance en mon prochain. Il est tellement gentil et disponible envers les autres." De son côté, Emmanuel-Philibert de Savoie déclare au magazine Oh La ! en mars 2003, lorsque le couple officialise sa relation : "Clotilde pourrait être la femme de ma vie. Elle a tout ce que je recherche chez une femme".

"Notre amour est fort"

Devant 1200 invités, Clotilde Courau et Emmanuel-Philibert de Savoie se disent "oui" le 25 septembre 2003, à Rome. La cérémonie est célébrée en la basilique Sainte-Marie-des-Anges. Le prince a pour témoin Albert II de Monaco, sans qui cette union n’aurait peut-être pas vu le jour. "Notre amour est fort, il nous portera loin", assure la comédienne arborant une robe blanc perlé de style Empire signée Valentino, au Corriere della Sera. L’actrice explique aussi qu’elle ne compte absolument pas renoncer à sa carrière dans le septième art, affirmant qu’elle jouera "sous son nom" et qu’elle sera "Clotilde de Savoie pour faire avancer des causes humanitaires". "Certains disent que Clotilde n’a pas de sang bleu. Son âme est noble et c’est le plus grand titre qu’elle portera", déclare de son côté l’héritier de la couronne d’Italie à propos de son épouse, enceinte de cinq mois au moment de leur mariage.

(Photo by VINCENZO PINTO/AFP via Getty Images)
(Photo by VINCENZO PINTO/AFP via Getty Images)

"Je ne parlais pas italien"

Invitée dans l’émission 50 mn Inside en 2016, Clotilde Courau revient sur le jour où elle est devenue princesse de Venise et de Piémont auprès de Nikos Aliagas. Lors de son union avec Emmanuel-Philibert de Savoie, la comédienne n’a d’autre choix que de prononcer ses vœux en italien. Une situation qu’elle redoute au plus haut point. "Je ne parlais pas italien. Avant, on a eu rendez-vous avec un évêque et j'ai essayé de les convaincre que comme nous sommes en Europe, ce serait bien que moi je le fasse en français et Emmanuel en italien, se souvient-elle. Évidemment, ça n'a pas marché. On m'a dit qu'il n'y avait pas d'histoire d'Europe, que l'on était en Italie. C'est une langue que je ne connaissais pas." Une frayeur qui ne l’empêche cependant pas de vivre "un très beau jour".

Leurs deux princesses

Le 28 décembre 2003, Clotilde Courau et Emmanuel-Philibert de Savoie accueillent leur première fille, Vittoria, princesse de Carignan et marquise d’Ivrée. Le 16 août 2006, la famille s’agrandit avec l’arrivée de Luisa. Comme sa grande sœur, la princesse de Chieri et comtesse de Salemi voit le jour à Genève, en Suisse. Interrogé par Point de Vue en 2014, le petit-fils du dernier roi d’Italie Humbert II explique qu’il ne manque pas de faire une grosse distinction entre son quotidien avec les trois femmes de sa vie et les obligations liées à son titre. Et ce même si "les Savoie n’ont plus de rôle officiel depuis 1946".

(Photo by PAOLO COCCO/AFP via Getty Images)
(Photo by PAOLO COCCO/AFP via Getty Images)

L’héritière du trône

En 2019, le prince Victor-Emmanuel, père d’Emmanuel-Philibert de Savoie, aboli la loi salique, permettant ainsi l’égalité entre femmes et hommes dans sa succession. La princesse Vittoria, déjà très active sur Instagram, devient donc l’héritière du trône d’Italie. Une responsabilité qui a impressionné l’adolescente, comme l’explique son père dans un hors-série du magazine Point de Vue : "Nous souhaitions, Clotilde et moi, que notre fille aînée se sente libre, et surtout libre de dire ce qu'elle pense. J'ai senti chez elle un peu d'appréhension - je dois dire que j'ai moi-même été impressionné par l'ampleur prise par tout cela en Italie. Le soir de l'annonce, elle est venue me voir et m'a dit : 'Papa, je ne m'attendais pas à tout ça, quelle responsabilité ! Il faut que j'étudie encore davantage, il faut que je sois prête'". Clotilde Courau ajoute que son aînée s’est montrée "très touchée de la confiance que son grand-père lui témoigne". "Elle se retrouve face à cette future responsabilité avec tout le sérieux qui la caractérise malgré son jeune âge", précise-t-elle. Vittoria et Luisa apprennent l’histoire de la Maison de la Savoie, mais l’important pour leurs parents reste leur bonheur et la possibilité de grandir "sereinement".

(Photo by @vittoria.disavoia on Instagram)
(Photo by @vittoria.disavoia on Instagram)

"La vie c’est plus fort que tout"

En septembre 2020, Clotilde Courau et Emmanuel-Philibert célèbrent leur 17e anniversaire de mariage. L’occasion pour la comédienne de faire une tendre et rare déclaration à son prince de mari. L’actrice partage une photo de son couple en story sur Instagram, accompagnée de la légende : "Il y a 17 ans... Le 25 septembre 2003. La vie c'est plus fort que tout. Avancer, croire en ses rêves et ne rien lâcher".

La distance, un frein pour l’amour ?

Clotilde Courau et Emmanuel-Philibert de Savoie ne vivent pas ensemble. La comédienne vit à Paris, tandis que son époux est installé à Monaco et a ouvert un restaurant italien à Los Angeles fin 2020. Néanmoins, la distance n’empêche pas le couple de s’aimer, bien au contraire. Interrogé par Gala en janvier 2021, le prince de Venise déclare : "Notre couple, c’est une forte amitié, une complicité et un désir de vérité. Tout cela, c’est de l’amour". "Est-ce que l’amour, c’est d’être tout le temps ensemble ?, s’interroge-t-il, avant de donner sa réponse. L’amour, c’est penser à l’autre quand on est loin et être heureux quand on est ensemble."

(Photo by Pascal Le Segretain/amfAR12/Getty Images for amfAR)
(Photo by Pascal Le Segretain/amfAR12/Getty Images for amfAR)

"Des hauts et des bas"

Ensemble depuis près de vingt ans, l’actrice et le prince de Venise ont su trouver l’équilibre dans leur relation, surmontant pour cela quelques épreuves. Interrogé sur son couple et sa vie de famille par Gala en janvier 2021, Emmanuel-Philibert de Savoie explique : "On a traversé, comme tous les couples, des hauts et des bas. Mais nous avons réussi à trouver une écoute et un vrai dialogue entre nous". Entre eux, le "franc-parler" est tout simplement indispensable. "Avec Clotilde, on se dit tout", conclut-il.

Le regard tourné vers l’avenir

En 2019, Emmanuel-Philibert de Savoie révèle la résurgence d’un mélanome dans sa cloison nasale. Une tumeur cancéreuse pour laquelle il est toujours suivi. "Mes problèmes de santé ne sont pas derrière moi, ils sont monitorés. J’ai la chance d’être suivi à l’hôpital Lariboisière à Paris par le professeur Herman. Il est exceptionnel et j’ai confiance en lui", déclare-t-il à Gala en février 2021. Confiant, le prince de Venise et de Piémont continue de mener ses projets. Entrepreneur à succès, il songe de plus en plus à se lancer en politique en Italie, et n’exclut pas de se présenter au cours de futures élections. 

VIDÉO : Emmanuel-Philibert de Savoie est atteint d’un cancer :

Quant à Clotilde Courau, son planning est lui aussi bien chargé. La comédienne apparaîtra prochainement au cinéma dans Haute couture de Sylvie Ohayon aux côtés de Nathalie Baye et Lyna Khoudri, mais aussi dans Benedetta de Paul Verhoeven avec Virginie Efira et Charlotte Rampling.