EN IMAGES - Couples mythiques : Kristen Stewart et Robert Pattinson, le premier amour

·7 min de lecture
(FilmMagic)
(FilmMagic)

Au début des années 2010, le couple formé par les héros de la saga Twilight a fait rêver des millions d’adolescents. Retour sur un amour de jeunesse aujourd’hui défunt, mais qui n’a pas pris une ride.

Une rencontre au crépuscule

C’est en 2008 que Kristen Stewart et Robert Pattinson se rencontrent pour la première fois. Tous deux ont été choisis par la réalisatrice Catherine Hardwicke pour interpréter respectivement les personnages de Bella Swan et du vampire Edward Cullen dans Twilight, l’adaptation cinématographique du premier volet de la saga fantastico-romantique de la romancière Stephenie Meyer. À 23 ans, le jeune acteur est déjà promis à une brillante carrière, certains critiques n’hésitant pas à voir en lui le "futur Jude Law" - ce qui n’est d’ailleurs pas fait pour déplaire à son glorieux aîné. De quatre ans sa cadette, sa partenaire ne jouit pas à encore à l’époque de la même notoriété. Révélée en 2002 par son rôle dans Panic Room avec Jodie Foster, elle n’a alors joué que dans une poignée de films passés inaperçus, et ne doit d’ailleurs sa présence dans le casting de Twilight qu’aux bons offices d’Emile Hirch, son partenaire dans le film Into the Wild de Sean Penn. Un coup de pouce qui va bouleverser la vie de la comédienne. A tous points de vue.

(Getty Images)
(Getty Images)

En couple… à l’écran

La sortie de Twilight, en novembre 2008, propulse rapidement les deux jeunes acteurs au rang de stars planétaires. Les ados du monde entier succombent aux séances d’amour tantriques que s’infligent Kristen Stewart et Robert Pattinson à longueur de soupirs, et ne rêvent que d’une chose : que Bella et Edward assouvissent leurs fantasmes interdits, à l’écran et en dehors. Hélas, à l’époque, l’actrice file le parfait amour avec l'acteur Michael Angarano, rencontré en 2004 sur le film Speak. Ce qui n’empêche pas alors les photographes de traquer les amants de l’impossible aux quatre coins du monde.

(Jeff Kravitz/FilmMagic)
(Jeff Kravitz/FilmMagic)

VIDÉO : les moments forts de la vie de Kristen Stewart en 1 minute :

Les choses se précisent…

En dépit de leurs nombreuses dénégations, Robert Pattinson et Kristen Stewart se montrent de plus en plus complices à mesure que le temps passe, excitant leurs fans et la presse à scandale à grand coup de gestes et de regards ambigus. Comme lors des MTV Movie Awards 2008, au cours desquels le vampire préféré des adolescentes se montre particulièrement tactile avec la comédienne. Les choses se précisent néanmoins durant la cérémonie suivante, en 2009, où les deux acteurs remportent le prix du Meilleur Baiser pour leur "prestation" dans Twilight 2 : Tentation (le bien nommé). S’ils n’échangent pas de baiser à cette occasion, comme le veut la tradition - et au grand dam de leurs fans en ébullition - l’alchimie est définitivement palpable. Et qu’importe si, officiellement, Kristen Stewart est toujours en couple avec Michael Angarano.

(Jeff Kravitz/FilmMagic)
(Jeff Kravitz/FilmMagic)

"J’espère qu’ils vont rester ensemble"

La traque des deux acteurs se fait de plus en plus intense. En août 2009, alors que l'équipe de Twilight est de nouveau réunie à Vancouver pour commencer à travailler sur le troisième volet de la saga, Hésitation, Robert Pattinson et Kristen Stewart sont aperçus à un concert de Kings of Leon. Des photos sombres du duo enlacé font surface en ligne et relancent les rumeurs de plus belle. Dès lors, les indices vont s’accumuler. Photos d’eux main dans la main à l’aéroport de Roissy, réveillon commun sur l’Ile de Wight, cérémonies de remise de prix : les deux comédiens ne se lâchent pas. Il faudra néanmoins attendre juillet 2010 pour que le producteur de Hésitation, Wyck Godfrey, vende la mèche au Time, et confirme ce qui s’apparente désormais à un secret de Polichinelle : "Moi, j'espère juste qu'ils vont rester ensemble. Ce serait bizarre sur le plateau au prochain film s'ils rompent. Ils doivent jouer une relation amoureuse pendant encore deux films. J'espère vraiment qu'ils vont rester ensemble. Je vous en prie, restez ensemble." Une prière à laquelle s’associent alors des millions de fans.

(FilmMagic)
(FilmMagic)

Un consentement du bout des lèvres

Pour autant, les deux stars ne consentiront que du bout des lèvres à reconnaître l’évidence. Ainsi Kristen Stewart ne laissera-t-elle échapper qu’en octobre 2011 cet aveu au GQ britannique : "Mon petit ami est anglais." Quant à Robert Pattinson, il officialisera lui aussi leur relation d’un simple "Merci" lorsque Ann Curry, présentatrice de Today, le félicitera pour sa réussite et sa "superbe petite amie". Pas de quoi soulever les foules, mais suffisant pour créer un nouveau - et déplaisant - label : désormais, les magazines de papier glacé n’en auront plus que pour "Robsten", l’entité fusionnelle après laquelle ils couraient depuis plus de deux ans.

VIDÉO : les moments forts de la vie de Robert Pattinson en 1 minute :

Ensemble… mais invisibles

En dépit de leur timide (et tardive) sortie du bois, Kristen Stewart et Robert Pattinson vont mettre un point d’honneur à affamer les objectifs des paparazzis, ne cédant rien de leur intimité. Une extrême discrétion que l’actrice finira par regretter. Dix ans plus tard, dans une interview sur Sirius XM Radio, elle se plaindra d’avoir été "privée de tant d’expériences", avant d’illustrer son propos : "Nous ne marchions pas dans la rue en nous tenant par la main parce que nous nous disions : “Nous ne voulons pas leur donner ça’’ [aux photographes, ndlr]. Mais ensuite, nous n'avons plus pu descendre dans la rue en nous tenant par la main, et ça craignait." L’adage "Pour vivre heureux, vivons cachés" a manifestement ses limites.

Les oiseaux de paradis

L’année 2012 sera définitivement placée sous le signe du lâcher prise et de la réussite pour les deux tourtereaux. Soirées bien arrosées, festivals de musique, les "Robsten" vivent enfin pleinement leur passion à découvert. Quant à leurs carrières respectives, elles sont au zénith. Blanche-Neige et le chasseur, dans lequel joue Kristen Stewart, est n°1 au box-office, et le studio s’est d’ores et déjà engagé à faire une suite. Robert Pattinson n’est pas en reste, et s’offre une collaboration de prestige - ainsi qu’une montée des marches à Cannes - avec David Cronenberg dans Cosmopolis. Sans doute désinhibé par le succès, il offre même à Vanity Fair une rare confidence à propos de sa chère et tendre : "Les gens la perçoivent comme maladroite, mais c'est drôle quand on la connaît, car c'est le contraire de ce que les gens pensent. Elle est incroyablement assurée." Peut-être un peu trop…

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Le "Robstengate"

Tout aurait sans doute pu continuer sans que le moindre nuage vienne obscurcir l’horizon du couple, si le magazine Us Weekly n'avait publié un numéro explosif en juillet 2012, nanti d’une couverture au titre sans équivoque : "Kristen trompe Rob". Le tout accompagné d’une photo tout aussi claire, montrant Kristen Stewart dans les bras de Rupert Sanders, le réalisateur de Blanche-Neige. Très rapidement, la machine va s’emballer, le magazine People annonçant de son côté que Stewart et Sanders ont partagé "un court moment" qui serait "une erreur et un grand moment d’égarement", selon une source proche de l’actrice. Cette nouvelle, qui provoque un séisme de magnitude 7.2 sur la planète people, ne sera pas sans conséquences…

"Je l’aime, je l’aime, je suis si désolée"

Seulement deux jours après les révélations du magazine américain, le 26 juillet 2012, Kristen Stewart est contrainte de se fendre d’humiliantes excuses publiques dans un communiqué de presse : "Je suis vraiment désolée pour le mal et l'embarras que j'ai causés à mes proches et à tous ceux qui ont été affectés, y écrit-elle. Cette erreur momentanée a mis en péril la chose la plus importante dans ma vie, la personne que j'aime et que je respecte le plus, Rob. Je l'aime, je l'aime, je suis si désolée." Les excuses de l’actrice la mieux payée d’Hollywood ne suffiront malheureusement pas…

La fin d’une saga

Contrairement à Bella et Edward, Kristen et Robert ne goûteront pas aux joies de l’amour éternel. Dévasté par la trahison de l’actrice - mais peut-être pas autant que certains de ses fans -, Robert Pattinson ne parviendra pas à lui pardonner son écart de conduite, signant la fin d’une histoire qui avait fait rêver toute une génération d’adolescents (ce qui n’empêchera pas les deux comédiens de demeurer en bons termes par la suite). Il est des tentations auxquelles il ne vaut mieux pas succomber…

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.