Covid-19 : quels sont les départements où l’épidémie repart à la hausse ?

Prostock-Studio / iStock

325,7 : c’est le taux d’incidence enregistré dans l’Hexagone au 19 novembre, comme l’indique Santé Publique France dans son dernier point épidémiologique. Même si l’agence a observé une "tendance à la stabilisation du taux d’incidence" ces dernières semaines, le nombre de cas repart à la hausse.

Ainsi, 64.772 nouveaux cas de Covid-19 étaient confirmés au 22 novembre, soit une augmentation de 32,3% en à peine une semaine. Tout le pays est concerné par cette hausse : sur les 101 départements français, 97 voient leur taux d’incidence grimper cette semaine par rapport à la précédente, d’après les données de la plateforme Covid Tracker.

La hausse des cas de Covid-19 est néanmoins beaucoup plus marquée dans certains territoires. 36 départements ont en effet vu leur taux d’incidence augmenter de plus de 40% par rapport à la semaine du 14 au 20 novembre. Les voici :

D'autres départements sont concernés par l’évolution du taux d’incidence : on note par exemple les Ardennes (08), la Dordogne (24), l’Eure-et-Loir (28), le Loiret (45) ou encore le Bas-Rhin (67). Seuls quatre territoires ne le sont pas. Il s’agit des Côtes-d’Armor (22), de la Nièvre (58), des Pyrénées-Orientales (66) et de la Seine Saint-Denis (93), où le taux d’incidence reste inchangé par rapport à la semaine dernière.

D'après les données disponibles au 22 novembre, les Hautes-Pyrénées (65) ont le taux d’incidence le plus élevé du pays, à savoir 604. Qu’en est-il des autres départements ? Quels sont ceux où l’on recense le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite