Covid-19 : le nombre de nouveaux cas et d’hospitalisations repart à la hausse

©Getty Images / Maskot

Si le 21 juin a marqué le début de l’été, il l’a également été par la hausse des cas de Covid-19. En effet, on a observé ce jour-là, 95 217 nouveaux cas. Les admissions à l’hôpital connaissent également le même sort. On fait le point sur la situation.

La saison estivale a officiellement débuté. Si le soleil et les hautes températures sont au rendez-vous, un invité surprise a marqué son retour : le Covid. En effet, à peine l’été commence que la France doit faire face à une hausse des cas, mais aussi des admissions à l’hôpital.

À lire aussi >> Rebond du Covid : faut-il s’inquiéter pour cet été ?

Covid-19 : les nouveaux cas sont en augmentation

Le 21 juin a été marqué par le nombre de nouveaux cas de Covid-19 qui s’est élevé à 95 217. Une hausse qui laisse craindre une nouvelle vague épidémique. Aujourd’hui, 23 juin, ce chiffre a légèrement baissé, mais reste préoccupant comme l’explique le journaliste du « Parisien », Nicolas Berrod sur Twitter : « 77 967 cas positifs ont été recensés en 24h, en hausse de 50 % par rapport à mercredi dernier ». Il conclut ainsi : « La moyenne sur la semaine écoulée (plus de 54 000 cas/jour) est au plus haut depuis le 30 avril ». Il n’y a donc plus aucun doute possible : les contaminations repartent bel et bien à la hausse. C’est d’ailleurs ce qu’a expliqué l’infectiologue Anne-Claude Crémieux, aux journalistes de « FranceInfo » : « Là, c’est très clairement une reprise épidémique ».

Comment expliquer cette hausse ?

D’après l’infectiologue, cette recrudescence des cas vient de l’émergence des deux nouveaux sous-variants d’Omicron, appelés BA.4 et BA.5. Elle explique que ces derniers se diffusent beaucoup plus...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles