Covid-19 : en pleine septième vague, les contaminations en très nette hausse

© VioletaStoimenova / iStock

Plus de 150 000 cas ont été enregistrés en France mardi 28 juin.

Un tel niveau de contamination n’avait pas été constaté depuis la fin du mois d’avril. Il y a un mois, Santé publique France rapportait quelque 35 000 cas positifs, 95 000 il y a une semaine puis 147 248 mardi 28 juin.

Lire aussi >> Mieux comprendre le Covid long : « Cette errance médicale est très douloureuse »

L’Europe connaît actuellement une septième vague de Covid-19, qui s’explique en grande partie par l’échappement immunitaire des nouveaux variants, c’est-à-dire une forte capacité à résister aux protections induites par la vaccination et les précédentes infections.

« Les personnes qui ont contracté une infection par Omicron BA.1 en décembre sont moins bien protégées qu’elles ne l’étaient en début d’année, a résumé à l’AFP Samuel Alizon, directeur de recherche au centre de recherche français CNRS. Il en va de même pour l’immunité conférée par les vaccins : même si elle demeure très robuste contre les formes sévères, elle diminue un peu contre les infections moins sévères. »

Le port du masque recommandé dans les lieux clos

La Première ministre Élisabeth Borne a recommandé le port du masque dans les lieux clos, en particulier les transports en commun. Des « recommandations », sans « caractère obligatoire », a souligné Matignon.

En visioconférence mardi 28 juin devant les préfets de département et les directeurs des agences régionales de santé, Élisabeth Borne a appelé à « amplifier les...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles