Publicité

CRP (Protéine C-réactive) : quel est le taux normal et comment interpréter une prise de sang ?

En revanche, en cas d’inflammation de l’organisme, quelle que soit la cause de cette inflammation, le foie libère une quantité de protéine C-réactive plus élevée dans la circulation sanguine. Par conséquent, un taux élevé de protéine C-réactive peut signifier qu’un problème de santé, bénin ou plus grave, provoque une inflammation. Savoir interpréter les résultats d’une prise de sang indiquant le taux de protéine C-réactive permet donc de savoir s’il convient de s’inquiéter ou non.

L’article « C Reactive Protein » publié par un groupe de chercheurs du St Bernards Medical Center et des universités du Kansas et de l’Utah permet de mieux comprendre à quoi sert la protéine C-réactive dans l’organisme. Découverte par deux scientifiques en 1930, la protéine C-réactive (CRP) a d’abord été identifiée comme étant une substance systématiquement présente dans le sang de personnes souffrant d’une inflammation aiguë. Son nom lui vient du fait que cette substance réagissait avec l’antigène glucidique « c » du pneumocoque. La protéine C-réactive a des propriétés à la fois pro-inflammatoires et anti-inflammatoires. Elle joue notamment un rôle dans la reconnaissance et l’élimination des agents pathogènes étrangers et des cellules endommagées.

La Cleveland Clinic, dans son dossier « C-Reactive Protein (CRP) Test », explique que lorsque l’organisme fait face à un agent pathogène ou agressif (par exemple un virus, une bactérie ou une substance chimique toxique) ou en cas de plaie ouverte (qui offre (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite