Publicité

Cybermalveillance.gouv dévoile les arnaques les plus fortes de 2023 et alerte sur la menace "phénomène" de l’année

À mesure que la technologie évolue, les cybercriminels redoublent de moyens et d'ingéniosité pour leurs arnaques. Parmi les dernières en date, on peut notamment citer les fausses contraventions avec des QR codes et les escroqueries où le véritable numéro de téléphone de votre banque s'affiche alors que des escrocs sont à l'autre bout du fil. Par ailleurs, l'intelligence artificielle s'invite de plus en plus dans les arnaques, à l'image des fausses boutiques de vêtements en ligne, des extensions de navigateur mensongères ou encore des images générées de toutes pièces comme les deepfakes. Nombreuses sont les célébrités qui ont été ciblées par ce phénomène, et encore plus nombreux sont les internautes qui sont tombés dans son piège. Ce 5 mars 2024, Cybermalveillance.gouv.fr a publié son rapport d'activité de l'année 2023 afin d'alerter les internautes sur les principales menaces en ligne et les faits marquants survenus.

Peut-être vous-même avez été la cible d'une arnaque en ligne en 2023. Selon les données de la plateforme Cybermalveillance.gouv.fr, 3,7 millions internautes se sont rendus sur le site du dispositif, soit une fréquentation qui se stabilise. Au total, 280.000 demandes d'assistance ont été recensées, soit une augmentation de 13 % pour les particuliers et 17 % de la part des collectivités, peut-on lire.

Au cours de l'année 2023, le phishing a représenté "la principale menace pour toutes les catégories de publics", avec près de 1,5 million de consultations des contenus (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite