Critiquée parce qu’elle allaite sa fille de 4 ans : "Si ça vous choque, baissez la tête"

·Journaliste
·3 min de lecture

L'allaitement est sujet à beaucoup de questions et fait souvent l'objet de nombreuses critiques. L'artiste Cynthia Brown allaite sa fille de 4 ans et souhaite ouvrir le débat pour normaliser la question. 

Qui aurait pu prédire que l’allaitement deviendrait une pierre d’achoppement au sein de notre société ? Il y a quelques semaines, l’histoire de la maman empêchée d’allaiter son nouveau-né à Disneyland a relancé le débat. D’autres faits divers un peu partout en France font surgir un problème : allaiter son enfant dans un espace public est-il problématique ? 

Un sujet de discorde 

En France, l’allaitement dans un espace public est totalement légal. Il est aussi réglementé dans le code du travail. Une salariée est autorisée à allaiter son enfant une heure par jour, durant ses heures de travail, et ce, pendant un an. Justement, jusqu’à quand une femme doit allaiter son enfant ?Certains diront qu’il s’agit d’un autre débat. Pourtant, si les femmes qui nourrissent leurs enfants en public sont parfois prises à partie, elles ne sont pas les seules à être critiquées au nom de la vision étriquée sur l’allaitement.

C’est le cas de Cynthia Brown. Cette maman, chanteuse et coach, a récemment partagé un post sur son compte Instagram pour dénoncer les critiques dont elle fait l’objet. Cynthia est mère d’une fillette de 4 ans. Pour répondre aux besoins de sa fille et à l’exigence d’une alimentation totalement naturelle, elle continue de l’allaiter. "C’est de l’exhibition !", "c’est hyper égoïste"… Nombreuses sont les remarques qui lui sont adressées lorsqu’elle affiche une photo de sa fille en train de téter.

"Un sevrage naturel"

La maman se montre formelle : "Le sevrage naturel se fait entre 2 et 7 ans". Interrogée par nos soins, Véronique Darmangeat, consultante en lactation, précise : "Lorsqu’on laisse un enfant téter aussi longtemps qu’il le souhaite, sans restreindre l’accès aux seins, la plupart des enfants se sèvrent tout seul entre deux et cinq ans." Et ajoute : "Il peut arriver que certains enfants tètent encore à sept ans, mais c’est extrêmement rare.". Alors, pourquoi autant de crispations ?

Pour la maman interrogée par Yahoo Life, la principale raison réside dans l’hypersexalisation de la poitrine de le femme. Citée par la rédaction en ligne de BFM, l’anthropologue Caroline Chautems propose une réflexion sur la question de la sexualisation de la poitrine féminine : "Dans notre contexte culturel, la fonction sexuelle des seins est davantage valorisée que leur fonction physiologique et nourricière. Avec cette grille de lecture, allaiter devient une transgression."

À la suite de cette affaire, des célébrités telles qu'Elodie Gossuin ont pris la parole pour dénoncer l'ingérence de certains et se rebeller contre cette hypersexualisation du corps féminin. 

Vidéo. "Laissez nos seins tranquilles" clame Elodie Gossuin

L’autre raison évoquée par Cynthia Brown est l’absence d’informations claires sur l’allaitement. Un manque qui pâtit à la maman allaitante. Quid de la durée de l’allaitement ? Si la consultante en lactation Véronique Darmangeat ne dément pas les propos de Cynthia Brown, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande "de nourrir exclusivement au sein jusqu’aux 6 premiers mois de la vie de l’enfant" et ce, jusqu’à l’âge de ses deux ans. Des informations lacunaires qui renforcent le flou autour de l’allaitement. Il y a quelques jours, Cynthia Brown et d’autres femmes actives sur la question de l’allaitement et de la maternité ont rencontré Marlène Schiappa, ministre déléguée en charge de la Citoyenneté, pour évoquer les problèmes auxquels elles font face et trouver des solutions pour mieux informer la société. Preuve que le sujet mérite d'être débattu en vue d'une meilleure acceptation. 

À LIRE AUSSI : 

>> Allaitement et Covid-19 : les anticorps persistent dans le lait jusqu'à 10 mois

>> Covid-19: Vaccination et allaitement ne sont pas incompatibles

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles