Cystectomie : causes, déroulement de l'opération, conséquences de l'ablation de la vessie

La vessie est l’organe du système urinaire. Elle reçoit l’urine en provenance des reins via les uretères, la conserve, puis l’évacue lors de la miction via l’urètre.

La cystectomie est l’intervention chirurgicale qui consiste à faire l’ablation totale de la vessie.

“Chez l'homme, dans le cadre d’un cancer, on pratique toujours en même temps une prostatectomie, c'est-à-dire l’ablation de la prostate, en raison d’un risque très important de récidive au niveau de l’urètre prostatique”, explique le Dr Pinar. Chez la femme, dans le cadre du cancer, il est le plus souvent réalisé une pelvectomie antérieure comprenant l’ablation de la vessie, de l’utérus et de la paroi antérieure du vagin. Dans les deux sexes, une préservation génitale peut être faite dans des cas très sélectionnés.

Dans une immense majorité des cas, la cystectomie est réalisée sur une vessie oncologique. “Elle est préconisée dans le cas d’un cancer de la vessie infiltrant le muscle, toute la vessie est alors retirée.”, explique le chirurgien. Ce dernier précise toutefois qu’une autre approche thérapeutique est actuellement en cours d’évaluation : le traitement trimodal (TTM). Il consiste à associer une radiothérapie, une chimiothérapie et un traitement endoscopique, c'est-à-dire un retrait de la tumeur par voie urinaire.

Outre le cancer, il existe une autre indication pour la cystectomie. “II peut y avoir une indication d’ablation de la vesse chez des patients qui sont dits ‘neurologiques’, avec une vessie qui ne fonctionne (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles