Décryptage astro : pourquoi les chansons de Prince parlent-elles autant de sexe ?

©John Leyba - Getty Images

« Darling Nikki », « I Wanna Be Your Lover », « Kiss », « Dirty Mind »... La grande majorité de l’oeuvre de Prince ne tourne pas autour du pot mais bien du sexe. Et spoiler : c’est écrit en lettres capitales dans son thème astral.

« Bonsoir, ici votre pilote, Prince. Vous êtes bien à bord du Séduction 747 et cet avion est entièrement équipé de tout ce que votre corps pourra désirer », pouvait-on entendre susurrer Prince dans le morceau « International Lover », lequel termine bien évidement en gémissements. Ses titres sulfureux ont fait couler des litres d’encre, au point qu'ils sont à l'origine de la mention « explicit lyrics : parental advisory ». Et il y a fort à parier que si le Gémeaux qui aurait eu 64 ans aujourd’hui est resté si actuel, c’est en grande partie pour ses thèmes de prédilection : l’amour mais surtout une sexualité décomplexée. On décrypte le thème astral du Kid de Minneapolis pour comprendre pourquoi ce sujet était si récurrent dans sa discographie.

Lire aussi >> Destin brisé : Prince, l'éternel dandy de la pop

Vénus : pour le plaisir

Né sous le signe cérébral des Gémeaux, si Prince Rogers Nelson était aussi versé dans les plaisirs terrestres c’est plutôt du fait de sa Vénus en Taureau. Vénus est connue pour être la planète du love et des relations mais elle se charge aussi avec joie du plaisir et de la séduction. Et lorsqu’elle se trouve en charnel signe du Taureau, elle se teinte d’un amour du corps, des sens et de la jouissance. Quand il chante « I Feel For You » en 1979, Prince précise que ce « feel » concerne bien ses sensations et non ses sentiments : « Je ne te mentirais pas, bébé : c’est surtout un truc...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles