Publicité

Défibrillateurs : ils ne seraient utilisés que pour 10 % des arrêts cardiaques

Dans les centres commerciaux, dans les écoles, dans les parcs d’attractions, parfois même dans la rue… Les Défibrillateurs Automatisés Externes (DAE) sont partout ou presque dans notre quotidien, et même obligatoires dans certains lieux recevant du public.

Pour autant, sont-ils vraiment utilisés en cas d’attaque cardiaque ? Il semblerait que non, ou du moins pas assez, si l’on en croit les résultats d’une nouvelle étude scientifique britannique, présentée à la conférence annuelle de la British Cardiovascular Society, à Manchester (Royaume-Uni).

S’appuyant sur les données du service d’ambulances de l’Est de l’Angleterre et du réseau national de défibrillateurs développé par la British Heart Foundation, l’étude révèle que ces dispositifs médicaux ne sont utilisés que dans un arrêt cardiaque sur dix survenant dans un lieu équipé. Ce n’est donc pas un manque de défibrillateurs qui explique ce faible chiffre.

Les autorités de santé appelées à réagir

Les chercheurs se sont basés sur les 1 649 arrêts cardiaques survenus sur la zone étudiée entre avril et septembre 2022. Des défibrillateurs d’accès public étaient disponibles (à moins de 500 m de l’arrêt cardiaque) dans 1302 (79 %) cas, mais utilisés dans 132 (10 %) des cas seulement. L’étude a par ailleurs mis en évidence des disparités importantes en termes d’équipement : il y avait moins...

Lire la suite