Publicité

Démence mixte : symptômes, diagnostic, prise en charge

Le terme « démence » regroupe plusieurs types de pathologies caractérisées par une altération progressive des fonctions cognitives comme la mémoire, l’apprentissage, ou encore le jugement. Il n’existe pas une forme de démence, mais bien plusieurs formes, qui se différencient les unes des autres en fonction de leur cause médicale et de leurs symptômes. Certaines d’entre elles peuvent également s’entrecroiser. C’est le cas de la démence mixte…

Aujourd’hui, les médecins parlent davantage de troubles neurocognitifs majeurs pour qualifier les différentes formes de démences. Si la maladie d’Alzheimer constitue la forme de démence la plus connue, elle n’est pas la seule. Quatre autres types ont été identifiés : la démence vasculaire, les troubles neurocognitifs à corps de Lewy, la démence fronto-temporale, et la démence mixte. Cette dernière se caractérise par la combinaison de deux mécanismes cognitifs dégénérescents.

Avant 70-75 ans, les causes des troubles cognitifs sont souvent uniques. Au-delà de 80 ans, en revanche, les causes peuvent être multiples. La plupart du temps, la démence mixte associe deux diagnostics : la maladie d’Alzheimer et la démence vasculaire. Selon la Fondation Recherche Alzheimer, la maladie d’Alzheimer représente la maladie neurodégénérative la plus fréquente en France avec 1 million de patients et près de 225 000 nouveaux cas chaque année. Consécutive à un trouble vasculaire cérébral, la démence vasculaire — ou trouble neurocognitif vasculaire — représente (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite