Publicité

Démence : ce virus courant doublerait le risque d'en développer une plus tard dans la vie, selon une étude

Le terme "démence" englobe tout un éventail de symptômes associés à un déclin d'aptitudes cognitives, qui empêchent les personnes souffrantes d'exécuter des tâches quotidiennes. La démence peut résulter de diverses maladies et lésions qui affectent le cerveau, dont la maladie d'Alzheimer est la plus courante avec 60 à 70 % des cas, selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Si l'âge est le premier facteur de risque, la science a démontré d'autres facteurs majeurs favorisant la survenue d'une démence. Parmi elles, les scientifiques citent l'hypertension artérielle, le diabète, les antécédents de dépression, l'isolement social ou encore le niveau d'éducation, entre autres. Selon une nouvelle étude, certains types d'infection virale pourraient aussi jouer un rôle dans l'aggravation du déclin cognitif.

Les chercheurs de l'université d'Uppsala, en Suède, ont analysé les données de 1.002 personnes suédoises, âgées d'au moins 70 ans. Pendant 15 ans, les scientifiques ont suivi les seniors, qui n'étaient pas atteints de démence au début de la recherche. Puis, ils se sont intéressés aux personnes qui avaient déjà eu un herpès, et, en parallèle, l'apparition d'une démence chez elles, au terme de l'étude. Pour rappel, l'herpès se présente sous deux formes : le virus de l'herpès simplex de type 1 (HSV-1), responsable d'herpès buccal dits "boutons de fièvre", et le virus de l'herpès simplex de type 2 (HSV-2), qui se manifeste par un herpès génital. Selon les estimations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite