Publicité

Dépression post partum : être stressée pendant la grossesse augmente-t-il les risques ?

Une étude américaine montre comment le stress ressenti avant la naissance d'un enfant peut être lié à la dépression post-partum.

La dépression post-partum touche de nombreuses femmes, 16,7% des jeunes mères selon l’enquête nationale périnatale 2021, menée auprès de 12 723 femmes et publiée en octobre, rappelle « Le Monde ». Une étude américaine s’est penchée sur le sujet afin d’établir un lien éventuel entre le stress ressenti pendant la grossesse et les risques de souffrir d’une dépression post-partum. Aux Etats-Unis, elle touche une femme sur huit, notamment les femmes les plus précaires et celles issues des minorités, d’après « Psychology Today ». Les chercheurs de l’Arizona State University ont étudié l’état psychologique de 322 mères d’origine Mexicaine-Américaine avant la naissance (à 35 semaines de grossesse environ) et six semaines après avoir accouché.

Lire aussi >>  Dépression post-partum : « J’aurais aimé qu’on me dise que j’allais traverser la pire et la meilleure période de ma vie »

Les charges mentales et amoureuses, sources de stress pendant la grossesse

Plusieurs sources de stress ont été mesurées avant l'accouchement. Par exemple, les tâches du quotidien (courses, préparation des repas, ménage) mais aussi le stress qui provient des proches (critiques, négativité) et qui peut se répercuter sur la future mère. Les chercheurs ont également mesuré le niveau de stress du partenaire (disputes fréquentes, désaccords, séparation). Les résultats ont montré que chacune des formes de stress était liée à des symptômes...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi