Publicité

Dépression saisonnière : comment l’éviter cet hiver ? Les conseils d’un neurologue

Liza Summer/ Pexels

L’approche de l'hiver, du froid et du manque de lumière vous donne envie de rester chez vous sous la couette toute la journée ? Restez vigilants, ce changement de saison peut être à l’origine d’une dépression saisonnière. Le risque de souffrir de ce trouble saisonnier varie selon l’âge, le sexe ou encore les antécédents.

Dans une vidéo postée sur son compte TikTok @DrOlivier_Sillam, le neurologue Olivier Sillam, qui exerce à Montpellier, a donné plusieurs conseils pour faire face à la dépression saisonnière.

Dans sa vidéo, le médecin explique qu'à “l’arrivée de l’automne et pendant l’hiver, il est possible de ressentir une baisse d’énergie, de la fatigue, une augmentation de notre quantité de sommeil ou même une baisse de moral”. Ces symptômes, typiques de la dépression saisonnière, peuvent également être accompagnés de changements d’humeurs, d’une dévalorisation de soi, d’une baisse de libido ou de troubles du sommeil.

Mais alors, quelle est la principale cause de la dépression saisonnière ? Selon le Dr Olivier Sillam, “ces symptômes peuvent être liés à un dérèglement du rythme biologique, qui est dû principalement à une diminution de la lumière naturelle”. En effet, la diminution de lumière du soleil pendant les mois d’hiver perturbe le rythme circadien de l’organisme, l’horloge interne, et peut provoquer des changements dans la production de certaines hormones tels que la sérotonine et la mélatonine. Or selon l’Institut du Cerveau, la sérotonine, “agit notamment dans la régulation (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite