Publicité

Des députés dénoncent des maltraitances sur le casting d'enfants du film « CE2 » de Jacques Doillon

Après le visionnage de vidéos du casting du film « CE2 » réalisé par Jacques Doillon, la députée Perrine Goulet dénonce des conditions problématiques imposées à des mineurs. Trois élus ont saisi la justice.

Trois députés ont saisi la justice de possibles « manquements » lors du casting d'enfants sur le film « CE2 » de Jacques Doillon, dont la sortie a été reportée après les accusations d'agressions sexuelles portées contre le cinéaste par Judith Godrèche, a-t-on appris mercredi 27 mars auprès de l'une des parlementaires.

Comme deux de ses collègues avec lesquels elle a saisi le parquet de Paris, la députée Modem Perrine Goulet a été destinataire d'auditions filmées qui, selon elle, « ne respectent pas le droit des enfants », a-t-elle déclaré à l'AFP, confirmant une information du « Monde ». De son côté, la société de production se dit « sereine » et affirme tenir à la disposition de la justice les « preuves » démontrant que « l'intérêt supérieur des enfants avait été préservé », dans un communiqué transmis à l'AFP.

Lire aussi >>  Judith Godrèche, de la prise de conscience au choix des mots

« C'est très difficile à regarder »

D'après la députée, une des vidéos montre la directrice de casting pousser une jeune fille victime de harcèlement à revenir sur cette expérience. « Cette directrice de casting force l'enfant. (...) Elle se tortille, c'est très difficile à regarder », estime Perrine Goulet. La production évoque quant à elle « une maladresse commise par une seule personne dans une seule vidéo d'essai sur plus d'une centaine (...) réalisées ».

Selon la députée, une vidéo montre également cette directrice...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi