Publicité

Les députés s'octroient une augmentation de 300 euros par mois : pourquoi cette mesure est très critiquée

Une augmentation qui passe mal, alors que les Français sont nombreux à ne plus boucler leurs fins de mois. Mercredi 24 janvier 2024, les députés ont décidé d'augmenter à hauteur de 305 euros supplémentaires par mois leur avance de frais de mandat (AFM), ce qui l'a fait passer de 5.645 euros à 5.950 euros (+5,4%). Comme l'explique Libération, ce dispositif permet aux élus du palais Bourbon de payer leurs déplacements, de louer leurs locaux de permanence dans leur circonscription et de couvrir des frais "d'hébergement, des frais de réception et de représentation". Si l'enveloppe, dont l'utilisation est contrôlée depuis 2018, n'est pas intégralement utilisée, les fonds restants doivent être rendus à la trésorerie de l'Assemblée nationale. Pour rappel, les députés perçoivent en plus une indemnité à hauteur de 7.637 euros brut par mois. Cette hausse de l'AFM intervient en pleine crise agricole, dans un contexte d'inflation qui mine le pouvoir d'achat des ménages.

Tous les groupes politiques présents au bureau de l'Assemblée nationale, à l'exception de La France insoumise (LFI), ont soutenu cette hausse de leur avance de frais de mandat. "300 euros de plus pour les députés ? C'est le revenu mensuel d'un tiers des agriculteurs ! Ces 300 euros, je les verserai à Solidarité Paysans, qui apporte son aide à leurs collègues en difficulté", a réagi le député François Ruffin sur X (ex-Twitter). Alors que la question d'indexer tous les salaires sur l'inflation a été écartée par le gouvernement, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite