D’où sortent ces « 97% » que l’on voit partout sur TikTok ?

Maïlis Rey-Bethbeder
·1 min de lecture

Sur le réseau social chinois, de courts témoignages vidéo sont postés par des jeunes filles, illustrés par ces « 97% ». À l’origine de cette vague de protestation, une récente enquête britannique sur le harcèlement sexuel. ELLE a décrypté ce phénomène.

C’est une « trend », une tendance, dans le jargon des utilisateurs de TikTok, qui se répand. De courtes vidéos postées en majorité par des jeunes filles, toujours illustrées d’un « 97% » à l’image, pullulent sur la plateforme depuis plusieurs semaines déjà. Face caméra, sans dire un mot, elles affirment appartenir aux « 97% », grâce à des phrases courtes qui s’affichent et se succèdent en quelques secondes à l’écran, souvent accompagnées de la chanson « Stand Up » de Cynthia Erivo en fond.

@alexfea_

un tiktok plus sérieux, mais surtout il ne faut pas avoir honte d’en parler !❤️ ##fyp ##foryou ##pourtoi ##97pourcent

♬ Stand up - Zeda @_bbym

##fyp ##pourtoi ##97pourcent

♬ THISISNOTMYREMIX - Thewizardliz

Énigmatiques, parfois sans contexte, ces TikToks éveillent la curiosité de plusieurs utilisateurs du réseau, qui demandent des explications en commentaire.

Com 1
Com 1

C’est une étude britannique qui a en fait inspiré ce « mouvement des 97% ». L’organisation Women UK a ainsi révélé, dans un rapport publié le 10 mars, que 97% des femmes britanniques âgées de 18 à 24 ans ont été victimes de harcèlement sexuel. Après l’émoi international suscité par la mort de Sarah Everard, une jeune anglaise enlevée et tuée par un policier le 3 mars, ce nombre des 97% a été largement relayé sur TikTok, devenant un symbole pour dénoncer tous les types de violences sexuelles. Accompagnées ou non d’un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi