Publicité

« Daaaaaali ! », « Green Border », « La Bête » : les films à voir ou ne pas voir cette semaine

Une comédie déjantée, un film-dossier sur les migrants et une fresque romanesque fantastique : le cinéma dans toute sa variété (et qualité).

« Daaaaaali ! » de Quentin Dupieux (4/5)

Avec Anaïs Demoustier, Edouard Baer, Gilles Lellouche, Jonathan Cohen…

L’imaginaire de Quentin Dupieux est décidément sans limites. Après le succès de « Yannick », le réalisateur iconoclaste est parti encore plus loin avec ce film ovni, fondé sur les entretiens célèbres donnés par ­Salvador Dali. Il fait jouer le peintre par une brochette d’acteurs ­différents (Lellouche, Cohen, Baer, Duris et d’autres) dans un film kaléidoscope à l’écriture incroyable, aux jeux de miroirs, aux champs-contrechamps délirants, tenus de bout en bout. C’est ­évidemment drôle, mais cet essai fou de cinéma gigogne vogue aussi vers la ­tendresse et la poésie. La maturité venant, Dupieux prend des airs de nouveau Jacques Tati. On adoooooore ! Fabrice Leclerc

« La Bête » de Bertrand Bonello (3/5)

Avec Léa Seydoux, George MacKay...

Bertrand Bonello ose un film et d’époque, et d’anticipation, un thriller psychologique et un drame intime. Surtout il fait rayonner Léa Seydoux à chaque plan, qu’elle soit une musicienne guindée, ennuyée par un mari ronronnant. Ou top-model en devenir, filmée avec une bienveillance post #metoo. Enfin femme qui résiste à l’effacement de ses émotions, qui ne peut pas oublier son passé, se déjouant de la science. Le chemin pour arriver au dénouement cataclysmique est néanmoins tortueux : il...


Lire la suite sur ParisMatch