Déclic

  • Déclic - Aurélie Marchi : "J'ai eu le déclic quand je me suis rasé la tête"

    Aurélie Marchi avait un désir : se raser la tête. Une envie qui peut paraître sans conséquence mais qui devient politique dans nos société où la féminité est souvent résumée à des éléments esthétiques. Avec franchise, l'autrice de "La vénus se rebelle" (éd. Leduc) raconte comment ce geste l'a délivrée de certaines injonctions tout en lui assignant des prétendues sexualités et autres affinités sexuelles. Interview : Lucile Bellan

  • Déclic - Laura : "Je trouvais que les poils de ma petite amie étaient beaux"

    Comme de nombreuses femmes au cours de cette année, Laura a arrêté de s’épiler. La jeune femme a décidé de ne plus mener la guerre à ses poils pour des raisons esthétiques et politiques. Elle a même incité sa petite amie à zapper cette étape de son intimité et l'a rassurée en lui avouant qu'elle trouve ses poils très beaux. Laura revient sur ce déclic. Interview : Lucile Bellan

  • Déclic - Émilie : "J'ai été victime d'un pédocriminel et c'est la thérapie par l'hypnose qui a fait ressurgir ça"

    Émilie Fruaut souffrait de nombreux problèmes respiratoires. Elle décide d'aller consulter un médecin généraliste pour soigner ses maux. Après une batterie de tests, ce dernier n'arrive pas à trouver la source de ses problèmes. Elle est réorientée vers une médecin psychiatre qui la soumet à une thérapie par hypnose. C'est à ce moment-là que le traumatisme ressurgit : enfant, elle a été victime d'un pédocriminel. Epaulée par ce médecin, Emilie Fraut explique comment elle a réussi à convertir son traumatisme en "mauvais souvenir". Elle raconte son histoire dans le livre "De l’intérieur, expériences hypnotiques" disponible aux éditions du Lys Bleu Un témoignage recueilli par Lucile Bellan.

  • Déclic - Kelsi Phung : "En étant non-binaire, on a l'impression de devoir se justifier de sa propre identité. C'est déshumanisant"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changer de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie.Kelsi Phung a découvert sa non-binarité pendant ses études. L'artiste queer et réalisateur raconte son Déclic à Lucile Bellan. Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Florence : “Ce n’est pas parce que je n’ai pas d’utérus que je ne suis pas une femme”

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changer de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Florence a subi une lourde opération. Elle s'est fait retirer l’utérus après avoir fait un AVC. Elle raconte son Déclic à Lucile Bellan. Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Mélissa : "Mes règles sont plus courtes et moins douloureuses grâce au flux instinctif libre"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changer de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Mélissa a décidé de ne plus utiliser de serviette hygiénique et de tampon. Elle pratique le flux instinctif libre. Elle raconte son Déclic à Lucile Bellan. Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Masha Sexplique : "Ce n'est pas parce que je parle de sexe sur internet que j'arrête d'être une mère"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Masha a décidé de devenir créatrice de contenus sexo sur internet lorsqu'elle est tombée enceinte. La future maman a alors créé "Masha SEXplique". Elle raconte son Déclic à Lucile Bellan. Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Hannah : "Mon déclic à moi c'est quand j'ai décidé d'arrêter les hommes"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Après sa rupture, Hannah se disait "épuisée" par les hommes. La jeune femme a décidé d'arrêter les hommes et vit une très belle histoire d'amour avec une femme. Elle raconte son Déclic à Lucile Bellan.  Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Marie (Collage Feminicides Paris) : "Des femmes victimes de violence nous disent : "À force de lire les messages sur les murs, je suis allée porter plainte""

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Marie en avait marre de l'engagement sur le net. Elle a voulu descendre sur le terrain et se battre pour des causes qui la remuent. Elle s'est engagée auprès du collectif "Collage Feminicides Paris". Elle raconte son Déclic à Lucile Bellan.  Crédit : Lucile Bellan Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

  • Déclic - Bénédicte, 39 ans : "Ce n’est pas un secret, ni quelque chose d’inavouable, je n’ai pas regretté une seule fois ce choix"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Son déclic, Bénédicte l’a eu à 34 ans : elle a décidé d’avoir un bébé toute seule. Un témoignage fort à l’heure où, en France, les débats autour de la révision de la loi bioéthique portent notamment sur l’ouverture de la PMA à toutes femmes. Crédit : Lucile Bellan

  • Journée mondiale de lutte contre le sida - Déclic - David : "J'ai été contaminé au VIH après un rapport oro-génital"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. À l'occasion de la Journée mondiale de la lutte contre le Sida, David, un homme séropositif a accepté de confier son expérience à Lucile Bellan. Crédit : Lucile Bellan Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

  • Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes - Déclic - Axelle : "Il m'a plaquée contre un mur. Il a bloqué ma gorge. J'ai vu ma vie défiler"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. En cette Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, Axelle parle de son Déclic, celui qui lui a sauvé la vie : quitter son compagnon violent. Son témoignage a été recueilli par Lucile Bellan. Crédit : Lucile Bellan Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com.

  • Déclic - Journée mondiale de la vasectomie - Julien : "Quand on est dans une relation stable, la vasectomie règle tous les problèmes"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. À l'occasion de la journée mondiale de la vasectomie, Julien parle de son expérience et explique à quel point ça lui a changé la vie. Son témoignage a été recueilli par Lucile Bellan. Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Rebecca : "Mon déclic à moi a été d'avorter deux fois"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Rebecca est une maman comblée. Cette mère de trois enfants a tenu à témoigner sur son déclic personnel : ses deux avortements. Si elle témoigne aujourd'hui, c'est pour insister sur ce droit fondamental qu'ont acquis les femmes et qui est de plus en plus menacé. Son témoignage a été recueilli par Lucile Bellan. Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Chloé a décidé de devenir prof : "Tu ne choisis par ce métier pour l'argent"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Après 10 ans d'expérience dans la communication, Chloé a décidé de se lancer dans le boulot de ses rêves. Elle est devenue prof. Son témoignage a été recueilli par Lucile Bellan. Si vous aussi vous voulez raconter vos déclics, vous pouvez envoyer un message à cette adresse : lucilebellan@gmail.com. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Bérengère : "À 30 ans, je me suis fait ligaturer les trompes parce que je ne veux pas d’enfant. C’est une décision définitive."

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Bérengère, 32 ans, a choisi de ne pas avoir d’enfant. Pour elle, pas question de changer d’avis, elle a opté pour un choix radical et définitif : se ligaturer les trompes. Un choix bien réfléchi et pourtant semé d'embuches, comme elle le raconte. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Journée internationale du coming out - Louis, 30 ans : "J’ai eu envie, un jour, de dire que je rencontrais des hommes. Que je tombais amoureux"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. À 29 ans, Louis a eu un déclic qui l’a poussé à révéler son homosexualité. Un aveu qui l’a libéré et qui l’a poussé à s’engager pleinement en tant que bénévole en soutien aux jeunes LGBT victimes d’homophobie. À l'occasion de la Journée internationale du coming out, il s'est livré à Yahoo. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Marie Albert : "J’étais journaliste, malheureuse et dépressive. Je subissais des violences sexuelles et sexistes. Et puis j’ai eu un déclic"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. C’est un déclic militant qui a bouleversé la vie de Marie Albert. Journaliste, elle décide de tout plaquer du jour au lendemain, d’arrêter de prendre l’avion pour raison écologique… et d’aller faire Compostelle à pied. Un périple qui a changé sa vie. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Journée de la bisexualité - Anaïs : "Il y a une double violence pour les personnes bi. D’une part elles subissent l’homophobie, d’autre part la biphobie"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. C’est un déclic militant qui a bouleversé la vie d’Anaïs. En septembre 2019, elle décide de lancer Cinq pour Cent" , un podcast de témoignages pour personnes bi ou pansexuelles. Un changement qui va donner un sens à sa propre existence et l’aider à accepter et à vivre pleinement sa propre bisexualité. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Mélissa, 29 ans : "Les gens pensaient qu’on était lesbiennes, les profs me disaient que j’allais brûler en enfer"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. À 29 ans, et après des années de souffrance et de questionnements, Mélissa a eu un déclic identitaire. Un déclic qui lui a permis d’accepter qui elle est et de s’engager en faveur de la liberté d’être qui on le désire. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - "J’ai mis 22 ans à trouver ma place" : à 47 ans, Sophie a eu un déclic qui a chamboulé sa vie

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Sophie, 47 ans, nous raconte son déclic professionnel et comment il lui a fallu "2 reconversions" et 22 ans pour "trouver sa place" et atteindre ce qu’elle appelle la "zone de brillance". Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - À 43 ans, Pierre-François a eu un déclic qui a chamboulé sa vie, sa santé… et son porte-monnaie

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Pierre-François, 43 ans, nous raconte son déclic écologique. Un bouleversement qui a très vite impacté sa santé… et aussi son porte-monnaie. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Louisa, 40 ans : "Ce que j'ai vécu en 6 mois, c'est inimaginable"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec « Déclic », Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Louisa, 40 ans, nous raconte son déclic professionnel. Après 15 ans dans la même entreprise et une garantie de l'emploi, elle a fait le choix, "par jeu", de tout plaquer pour un engagement politique. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Charles, 30 ans : "J'ai toujours eu ce sentiment d'incomplétude. Maintenant, un vide a été rempli"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec « Déclic », Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Charles, 30 ans, nous raconte son déclic professionnel. Un "voyage" qui a comblé un vide et lui a permis de redonner un sens à son métier. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - Christo, 27 ans : "J’ai pris une claque. Je ne suis pas rentré dans un seul magasin pendant 6 mois"

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Christo, 27 ans, nous raconte son déclic écologique. Une « claque » qui a bouleversé sa vie. Crédit : Lucile Bellan

  • Déclic - À 26 ans, Louisa a pris un bain… qui a changé sa vie

    Déménagement, prise de conscience écolo, virage professionnel ou sentimental : avec "Déclic", Yahoo a décidé de donner la parole à tous ceux qui, un jour, ont osé changé de vie. Parfois du jour au lendemain. Par amour, par conviction ou simplement par envie. Crédit : Lucile Bellan