Déclic - Aurélie Marchi : "J'ai eu le déclic quand je me suis rasé la tête"

Aurélie Marchi avait un désir : se raser la tête. Une envie qui peut paraître sans conséquence mais qui devient politique dans nos société où la féminité est souvent résumée à des éléments esthétiques. Avec franchise, l'autrice de "La vénus se rebelle" (éd. Leduc) raconte comment ce geste l'a délivrée de certaines injonctions tout en lui assignant des prétendues sexualités et autres affinités sexuelles.

Interview : Lucile Bellan

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles