Publicité

Deux femmes sur trois pensent qu'elles doivent "perdre du poids"

Un passionnant reportage d'Arte, "Qui a volé l'appétit des femmes ?", décoche quelques faits accablants sur le culte des régimes alimentaires. L'occasion de rappeler tout le poids des injonctions faites aux femmes.

Deux femmes sur trois pensent qu'elles doivent

Deux femmes sur trois pensent qu'elles doivent "perdre du poids". Cela, c'est ce que relate Arte à travers un reportage d'utilité publique à rattraper fissa sur la plateforme de la chaîne : "Qui a volé l'appétit des femmes ?". Une interrogation mystérieuse quand bien même la réponse se devine... Le patriarcat !

Explications : derrière bien des cas de mal-être et des situations de troubles alimentaires, vécues par des femmes, on retrouve bien souvent des injonctions dont ces dernières font insidieusement l'objet, en se contentant de vivre dans cette société. Et à travers elles un culte si banalisé qu'il est rarement contredit : celui des régimes alimentaires, et des plus drastiques s'il en est.

Et cela, c'est inquiétant. Plus de la moitié des filles en Allemagne ont déjà fait un régime dès l'âge de 15 ans, relate à ce titre Arte, études à l'appui.

De quoi s'alarmer sérieusement, non ?

"On utilise l'assiette pour façonner les femmes"

A travers ces chiffres s'esquisse une réalité qui touche bien des tranches d'âge, et s'ancre dès la racine. On se rappelle par exemple (sans grande nostalgie) qu'en 2019 la branche américaine du célèbre programme de régime alimentaire Weight Watchers lançait une application destinée... aux 8-17 ans. Au secours !

L'état des lieux ne s'arrête pas là.

En Allemagne toujours, 25 % des adolescentes ont déjà fait plusieurs régimes et non un seul. Alors qu'enchaîner des...

Lire la suite

À lire aussi

"On ne doit pas faire ça" : Laetitia Casta élève la voix sur l'affaire Depardieu
"Une vraie organisation !" : EmRata dit tout de la charge infernale des mamans solos
La royale Agnès Jaoui va recevoir un César d'honneur : pourquoi on s'en réjouit

VIDÉO - Déclic - Vanessa (Gras Politique) : "Mon déclic à moi, c'est d'avoir arrêté les régimes"