Dialyse péritonéale : définition, déroulement, fréquence

istock

La dialyse péritonéale est une technique de suppléance rénale utilisée lorsqu'une personne souffre d'insuffisance rénale terminale. Elle permet au patient de gérer son traitement à domicile de manière autonome ou assistée.

La dialyse péritonéale est une méthode qui consiste à épurer le sang en utilisant le péritoine, membrane entourant l'abdomen, l'intestin et d'autres organes internes, comme filtre. Cette membrane a des propriétés qui permettent une ultrafiltration de liquide et l'épuration des petites et moyennes molécules produites par l'organisme.

Une solution, appelée le dialysat, régulièrement renouvelée, est injectée dans la cavité péritonéale par le biais d’un cathéter. Celui-ci est mis en place dans la cavité abdominale, lors d'une hospitalisation. Il est laissé en place de façon permanente. Une partie du cathéter demeure à l'extérieur du corps.

Dans la dialyse péritonéale, le péritoine joue le rôle de filtre et une ultrafiltration (soustraction d’eau et de sel) afin de maintenir un état d’hydratation satisfaisant.

Les échanges entre le liquide péritonéal et le sang doivent permettre :

La dialyse péritonéale continue ambulatoire est dite manuelle, elle nécessite en général 3 à 4 échanges par jour, le plus souvent par le patient lui-même ou par une infirmière libérale qui se déplace à domicile. Selon la tolérance du volume intra péritonéale, 1,5 à 3 litres de dialysat sont infusés manuellement dans la cavité péritonéale avec une stase permanente de 4 à 6h.

La dialyse péritonéale (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite