Publicité

Quelle est la différence entre la dépression et la tristesse ?

La tristesse fait partie des émotions négatives ressenties par tout le monde au cours de sa vie. Deuil, rupture, échecs… Les motifs pouvant conduire à une tristesse passagère et explicable sont nombreux. Mais si elle constitue l’un des symptômes de la dépression, la tristesse ne peut pas être directement associée à ce véritable trouble psychique, largement documenté par la communauté médicale et scientifique.

La dépression concerne environ 15 à 20 % de la population générale, selon l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ce qui la rend relativement fréquente. Cette pathologie psychique appartient aux troubles de l’humeur, et regroupe divers symptômes. La tristesse en est l’un d’entre eux. Mais, à la différence du blues ou du chagrin que chaque être humain est amené à ressentir à maintes reprises au cours de sa vie, la tristesse revêt un caractère pathologique dans le cadre de la dépression. Dans les faits, cette forme particulière de neurasthénie se différencie de la tristesse « ordinaire » par sa temporalité. Dans le cadre de l’état dépressif, la tristesse pathologique persiste, et reste souvent déconnectée d’un événement ou d’une situation pouvant justifier sa survenue. En outre, elle est associée à d’autres signes tels que l’apathie, la perte d’intérêt, la perte d’appétit, les troubles du sommeil, l’anxiété

Alors que la dépression est une pathologie psychique, la tristesse « classique » est une émotion, qui survient généralement en réaction à un (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite