Discarthrose lombaire ou cervicale : définition, causes, symptômes et traitements

De même que le lumbago, la hernie discale ou l’arthrose rachidienne, la discarthrose est un mal de dos mécanique. Chez la plupart des patients, elle concerne les disques situés entre les vertèbres cervicales (discarthrose cervicale) ou lombaires (discarthrose lombaire ou lombo-discarthrose). Il s’agit d’une pathologie irréversible, fréquente après 40 ans, et parfois très douloureuse. Si la principale cause connue est le vieillissement, d’autres facteurs favorisent son apparition : mauvaise posture, chocs à répétition, sédentarité, etc. Le diagnostic de cette maladie chronique du dos repose essentiellement sur l’examen clinique et la radiographie. Son traitement vise à ralentir son avancée, et à améliorer la qualité de vie du patient.

À l’heure actuelle, un Européen sur cinq souffre d’un mal de dos chronique, depuis plus de trois mois (d’après la fiche générale sur le mal de dos, publiée en 2022 par l’Association française de lutte antirhumatismale). Dans la grande majorité des cas, il s’agit d’un mal d’origine mécanique, à l’instar de la discarthrose. Chez l’Homme, la colonne vertébrale se compose d’un empilement de 33 vertèbres, dont 7 vertèbres cervicales et 5 vertèbres lombaires. Pour amortir les chocs et assurer la souplesse de la colonne vertébrale, des petits coussins font la jonction entre les vertèbres. Il s’agit des disques intervertébraux. Chez les patients atteints de discarthrose (ou discopathie dégénérative), ces derniers se dégradent (discopathie) et se déforment. (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles