Publicité

Disparition d'Émile : les auditions éprouvantes pour les témoins, pourquoi une proche de la famille est "en colère"

Il y a plus de six mois, Émile s'est volatilisé au Haut-Vernet (Alpes-de-Haute-Provence), pendant ses vacances chez ses grands-parents maternels. Malgré d'intenses recherches, l'enfant désormais âgé de 3 ans n'a pas été retrouvé et aucune piste ne semble se dessiner pour comprendre ce qui lui est arrivé… Les fouilles et battues sur le terrain ont laissé place à une enquête plus technique, basée sur l'analyse des données téléphoniques, mais aussi sur les auditions des habitants de ce secteur isolé en montagne. Et ces interrogatoires avec les agents du groupement des Alpes-de-Haute-Provence pèsent sur le moral des villageois du coin. "Je suis très en colère contre les gendarmes", a lâché Éliane, une proche des grands-parents d'Émile, auprès de BFM DICI, mercredi 17 janvier 2024. L'octogénaire raconte avoir été auditionnée à la gendarmerie de Seyne-les-Alpes, où elle a dû répondre à "des questions et sous-entendus" pendant quatre heures, de 14h à 18h.

Une situation éprouvante et épuisante, qui n'a d'ailleurs rien donné officiellement à ce stade de l'enquête. Émile a-t-il été victime d'un accident maquillé en disparition ? A-t-il été enlevé ? Est-il tombé dans un recoin particulièrement difficile à déceler après une fugue ? Alors que ces questions restent sans réponses, les habitants du secteur doivent être entendus par les autorités, pour déterminer ce qu'ils faisaient ce 8 juillet 2023 et si leur alibi tient la route. "Tout ça parce que je m’entends bien avec les grands-parents d’Émile… (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite