Publicité

Disparition d'Émile : en quoi l'affaire Lucas Tronche peut aider les enquêteurs ?

Les recherches et analyses se poursuivent. Depuis le 8 juillet 2023, Émile est introuvable. Alors qu'il était en vacances dans la maison de ses grands-parents au Haut-Vernet, le petit garçon, âgé de 2 ans et demi au moment de sa disparition, s'est brutalement volatilisé. Depuis sept mois maintenant, les gendarmes de la section de recherches de Marseille fouillent, analysent et réfléchissent sur ce qui aurait pu se passer lors de cette funeste après-midi d'été. Et les enquêteurs ne négligent aucune piste. Un accident de voiture, un enlèvement... Tout est encore possible. Pour le procureur de la République d'Aix-en-Provence, Jean-Luc Blachon, seul "un détail pourrait faire basculer l'affaire". Et les enquêteurs continuent leurs recherches autour du Haut-Vernet. Malheureusement, le lieu est escarpé, et la végétation encore présente malgré l'hiver. La neige a également ralenti leurs recherches. Interrogé par BFMTV, le 4 février 2024, le professeur de criminologie Alain Bauer a d'ailleurs émis l'hypothèse que les investigations ont pu être mal réalisées, à cause de la configuration des lieux.

Et pour étayer son hypothèse, il prend l'exemple de l'affaire de la disparition du jeune Lucas Tronche, dans le Gard. En effet, en 2015, l'adolescent disparaît après avoir quitté son domicile. Ce n'est que six ans plus tard, que son corps a été retrouvé... et il se trouvait à moins d'un kilomètre de son domicile. "Le garçon qui avait disparu avait été retrouvé bien après car on avait mal cherché (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite