Disparition de Vivienne Westwood, créatrice de mode à contre-courant

Simone

« Je ne veux pas de la tyrannie de la conformité », explique Vivienne Westwood, fidèle à elle-même, à Laure Adler en 1995.

L'icône de la mode punk est certainement la styliste la plus célèbre de la fin du 20ᵉ siècle. Née Vivienne Isabel Swire le 8 avril 1941, elle grandit dans un village du centre de l'Angleterre.

Après avoir étudié la mode pendant un trimestre, elle exerce le métier de maîtresse d'école jusqu'à ses 30 ans. Ensuite, toujours passionnée de stylisme, elle quitte l'enseignement et fonde une boutique avec son ex-mari Derek Westwood, le manager du groupe des Sex Pistols. La créatrice commence à habiller le groupe : c'est le début de la diffusion de son style transgressif, s'élevant contre la conformité, composé de vêtements déchirés, chaînes, cuir... Le punk est pour elle un moyen de crier contre l’injustice et de faire réfléchir les gens. Elle n'abandonnera jamais ce credo.

Dans les années 1980, elle se dirige vers une mode plus expérimentale. Son premier défilé a lieu à Londres, en 1981. L'année suivante, il se déroule à Paris. C'est un succès et sa collection "Pirates" s'arrache. Depuis 2016, Vivienne Westwood avait confié la direction artistique de sa marque à son époux, Andreas Kronthaler, un Autrichien de vingt-cinq ans de moins qu'elle.

Connue pour sa crinière rousse, Vivienne Westwood surprend aussi par les choix de ses collaborations : elle signe la robe de mariée de Carry Bardshaw dans le film Sex and the City, elle choisit Pamela Anderson comme égérie de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite